in ,

De la vie d’antan à Dalstein en Moselle

Ancienne carte postale de Dalstein (Crédits photo : Kévin GOEURIOT pour le Groupe BLE Lorraine)

Conservée aux Archives Départementales de la Moselle, la carte postale ancienne présentée ici nous montre la rue principale du petit village de Dalstein, lequel est situé à peu près à mi-chemin entre Thionville et Bouzonville.

Derrière le charme du noir et blanc, c’est toute la vie d’autrefois qui se dévoile à travers ce cliché. L’espace qui sépare la route des façades, et qu’on appelle communément « usoir » en Lorraine, est encore occupé par les tas de bois et les monceaux de fumiers. Le premier est indispensable pour se chauffer. Le second, tout aussi nécessaire, pour fertiliser les terres. Plus le tas de fumier est opulent, et plus la ferme derrière lequel il se trouve possède de vaches et de chevaux. Jadis, on estimait donc la richesse d’un propriétaire à la taille du tas de fumier qui se trouvait devant sa maison.

Le café, lieu de vie et de rencontres, joue également un rôle social très important. C’est là, à la fin d’une rude journée de labeur, qu’on prend des nouvelles des uns et des autres. On discute de la pluie et du beau temps, des récoltes, des travaux en cours. On daîlle et on ratsche. En Platt ici, car Dalstein, c’est déjà la Lorraine thioise.

Aujourd’hui, quand il m’arrive de traverser ce village pour revenir du collège où j’enseigne, je me dis que les choses ont bien changées. Les usoirs servent désormais de parkings. Le café n’existe plus. Sic transit gloria mundi, dirait le poète latin. Tout passe. Tout change. Mais les photos, elles, demeurent, pour témoigner et créer un peu de lien entre les générations.

Rédigé par Kévin GOEURIOT

Historien de la Lorraine, écrivain et professeur d’histoire-géographie pour le Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Un Commentaire

Répondre
  1. Toujours aussi intéressant et, pour ma part quel plaisir de me “plonger” dans mon enfance et, d’avoir les explications concernant mon grand-père qui parlait donc ….le platt luxembourgeois !
    Des photos, des souvenirs, des racines…Merci à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

faïenceries de Saint-Clement

Fermeture des faïenceries de Saint-Clément en Lorraine

village de Vaux

Opulence d’une porte d’une ancienne maison de vigneron à Vaux