in , ,

Fermeture des faïenceries de Saint-Clément en Lorraine

Bâtiment des faïenceries de Saint-Clement (Crédits photo : Ji-Elle)

Après 264 années d’activité, les faïenceries de Saint-Clément ont définitivement fermé leurs portes dans le Lunévillois. Le Tribunal de Commerce de Nancy a en effet dernièrement prononcé la liquidation judiciaire de l’établissement créé en 1758. Avec elle, c’est tout un patrimoine artistique et culturel qui disparaît en Lorraine. Les cinq derniers ouvriers faïenciers qui décoraient encore à la main les pièces ont été licenciés.

Les faïenceries de Saint-Clément étaient les dernières du genre encore en activité. Terre des industries et des arts du feu depuis le siècle des Lumières, la Lorraine a perdu l’un de ses derniers fleurons après la disparition des faïenceries de Lunéville au début des années 1980, puis de celles de Niderviller et de Sarreguemines. Des dizaines de milliers de pièces sont sorties de ses immenses locaux situés à Saint-Clément, village de 850 âmes près de Lunéville.

faïence
Faïence de Lunéville-Saint-Clément (Crédits photo : Marc Baronnet)

Rappelons que les faïenceries de Saint-Clément furent fondées au XVIIIème siècle pour rivaliser avec la porcelaine fine et pour décorer les tables de la Cour souveraine de Lorraine au château du Lunéville. De près de cent ouvriers en 1788, l’établissement employa jusqu’à environ deux cents personnes au XXème siècle. Les services de table ornés de fleurs ou de coqs de la manufacture furent pendant longtemps très prisés des Lorrains.

Mais si 96 salariés étaient encore présents en 2006, le déclin des faïenceries de Saint-Clément avait été amorcé dès le début du XXIème siècle. L’établissement avait pourtant encore neuf mois de commandes devant lui avant sa liquidation judiciaire. Avec une production qui s’écoulait désormais davantage en Chine, la manufacture lorraine n’a pas réussi à s’adapter aux nouveaux usages et aux besoins des consommateurs. Sans compter sur une dégradation de l’outil de production en raison d’un manque d’investissement.

Afin de préserver une partie de ce patrimoine et de cette mémoire faïencière, la ville de Lunéville entend créer d’ici 2023 un musée dans l’ancienne église Saint-Maur qui a été désacralisée. Il faut dire que l’édifice, qui n’accueille plus d’offices religieux depuis août 2019, possède une histoire et une architecture particulières en lien avec les faïenceries. A noter enfin que la marque « Saint-Clément » est la propriété de la Communauté de Communes du Territoire de Lunéville à Baccarat.

église Saint-Maur
L’église Saint-Maur pourrait accueillir un nouveau musée de la faïencerie d’ici 2023 (Crédits photo : Cremilde)

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Carrière Barrois

La Carrière Barrois ou le grand canyon de Lorraine

carte postale Dalstein

De la vie d’antan à Dalstein en Moselle