in , ,

Du tir au papegai au jeu de quilles en Lorraine

En voyant récemment, à la télévision, des Basques en train de jouer à la pelote, je me suis demandé si, en Lorraine, il existait ou avait existé un sport « régional ». Les Provençaux, après tout, jouent bien à la pétanque, les Angevins à la boule de fort et les Bretons ont bien un championnat de lancer d’artichauts (si, si !). Alors pourquoi les Lorrains n’auraient-ils pas droit à leur sport régional ?

D’emblée, j’ai songé aux quilles. Il y a encore un demi-siècle en effet, il n’était pas de village lorrain, aussi insignifiant soit-il, qui n’organisait pas son traditionnel concours de quilles. Les coqs du village s’y pressaient, lançaient les boules dans un fracs de tonnerre. Quelques garnements requillaient et le jeu durait toute la journée, souvent arrosé, d’ailleurs, de quelques chopines de bière de Meuse ou de vin de Moselle.

Si l’on remonte un peu plus le cours du temps, on s’aperçoit qu’un autre sport a été pratiqué de manière assidue entre Argonne et Vosges. Je veux parler du tir au papegai. Une grande perche, au sommet de laquelle on plaçait un oiseau factice, planchette de bois garnie de plumes et qui servait de cible aux archers et aux arbalétriers. Plusieurs ordonnances du Duc Charles III nous parlent de compagnies de francs-tireurs, fréquemment incitées à l’émulation. Pour le pouvoir ducal, il s’agissait en effet d’encourager le peuple au maniement des armes. Dans un Etat si souvent envahi, on peut concevoir combien cela pouvait en effet être utile.

Encore pratiqué dans les Flandres et le Nord de la France, le tir au papegai a hélas quasiment disparu de notre région. On le pratique encore cependant à Mécrin, près de Saint-Mihiel, dans la Meuse, à l’occasion de la fête de l’Ascension. Le gagnant du concours est déclaré roi de la fête et a son portrait dans le journal. Au temps de Charles III, il était exempté d’impôts pendant un an ! De quoi laisser rêveur ….

Rédigé par Kévin GOEURIOT

Historien de la Lorraine, écrivain et professeur d’histoire-géographie pour le Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pascal Rapp Myriam Barthel

Scrutin indécis dans le Canton de Bouzonville en Moselle

Marguerite de Wendel

Histoire de Marguerite de Wendel