in

Le Parti Lorrain fête la Lorraine et se prépare pour les législatives

Crédits photo : Parti Lorrain

Le Parti Lorrain (PL) organisait sa traditionnelle Fête de la Lorraine et des Lorrains à Nancy pour célébrer le 5 janvier, Fête Nationale de la Lorraine. Une gerbe de fleurs aux couleurs de la Lorraine a été déposée Place Saint-Epvre aux pieds de la statue équestre du Duc René II, vainqueur de la Bataille de Nancy le 5 janvier 1477 contre Charles le Téméraire.

Le mouvement régionaliste avait auparavant convié la presse pour les vœux de son président et donner plus de détails sur sa participation aux prochaines élections législatives en juin 2017. En présence de plusieurs responsables et futurs candidats du Parti Lorrain, Thomas Riboulet a ainsi rappelé que l’année 2016 avait été éprouvante, aussi bien sur la scène internationale et nationale, qu’en Lorraine, « en raison de la poursuite du démantèlement de la région dans le cadre du Grand Est, du maintien d’un haut niveau de chômage, de la progression de la pauvreté et d’une certaine perte d’attractivité ». Le président lorrain veut faire de 2017 « l’année de la reconquête ».

La participation du PL aux prochaines élections législatives s’inscrit ainsi dans la continuité des régionales de décembre 2015, où sa liste avait été créditée de 4,74 % des voix. Le Parti Lorrain justifie sa présence à ces élections pour envoyer des députés à l’assemblée nationale, « lieu où se font et se défont les lois ». Les députés Parti Lorrain proposeront notamment « l’abrogation du Grand Est et le retour d’une entité administrative propre à la Lorraine ».

A travers le Mouvement 100 %, qui fédère 25 partis citoyens, écologistes et régionalistes, les candidats Parti Lorrain visent à défendre et à représenter les Lorrains, abandonnés et trahis par les élus de tous bords.

A noter que le Parti Lorrain présentera des candidats dans au moins huit circonscriptions sur l’ensemble de la Lorraine. A l’heure actuelle, il couvre déjà 50 % des circonscriptions de Meuse, de Moselle et des Vosges, sachant que des candidatures dans d’autres circonscriptions de Lorraine ne sont pas à exclure.

Rédigé par Rédaction BLE Lorraine

La Rédaction du Groupe BLE Lorraine, premier média et think tank indépendant de Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sobriquets lorrains

Télécoms : Orne THD développe son concept innovant