in

Le Parti Lorrain présente cinq candidats aux législatives en Lorraine

Cinq candidats représenteront le Parti Lorrain aux élections législatives 2022 (Crédits image : Parti Lorrain)

Le Parti Lorrain a dernièrement présenté les cinq candidats qui le représenteront aux prochaines élections législatives de juin 2022. Le mouvement, fondateur de la Fédération des Pays Unis, qui regroupe depuis janvier dernier des formations politiques régionalistes de centre droit et de centre gauche en Bretagne, au Pays Basque, en Occitanie, en Provence et en Lorraine, aligne au moins un candidat dans chaque département lorrain.

Deux femmes portent ainsi les couleurs du Parti Lorrain en Moselle, plus précisément sur la seconde et sur la neuvième circonscription de Moselle. Il s’agit respectivement d’Aurélie Contal et de Françoise Werckmann. Franco-luxembourgeoise et avocate de formation, cette dernière entend remédier aux différentes problématiques rencontrées au quotidien par les travailleurs frontaliers, notamment en termes de mobilité, de fiscalité et d’aménagement du territoire. Les deux candidates sont par ailleurs attentives à la préservation des langues régionales et du Droit Local, véritable bouclier social et économique.

Agé de 22 ans, Florian Flaus se lance quant à lui dans la seconde circonscription de Meurthe-et-Moselle avec la ferme intention d’améliorer le bien vivre et le bien loger de ses concitoyens. Président d’association et ancien Conseiller Municipal bien implanté localement, Bruno Caillé est candidat dans la première circonscription de Meuse, tandis qu’Emmanuel Thiébaut se présente dans la seconde circonscription des Vosges. Celui qui est également Conseiller Municipal à Moyenmoutier, près de Saint-Dié-des-Vosges, propose d’indexer le SMIC et les salaires sur l’inflation, afin de renforcer le pouvoir d’achat et le pouvoir de vivre dans un contexte marqué par la hausse des prix de l’alimentation et de l’énergie.

Les différents candidats du Parti Lorrain s’engagent en outre à protéger l’environnement et la biodiversité en limitant notamment l’artificialisation des sols et en créant des ceintures maraîchères autour des villes. De la graine à l’assiette, l’idée est de favoriser la mise en place de circuits courts entre producteurs et consommateurs, pour plus de transparence et de confiance. Cette production locale de qualité doit ensuite être servie dans les restaurants scolaires et les EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). Les représentants du mouvement régionaliste lorrain déclarent de même vouloir préserver le cadre de vie de nos villes et villages, maintenir des services publics de proximité aussi bien en milieu urbain qu’à la campagne et améliorer l’offre de transports pour tous. Ils comptent en parallèle remettre la maîtrise des fondamentaux que sont la lecture, l’écriture et les mathématiques au cœur du projet éducatif, tout en revalorisant l’apprentissage professionnel et les diplômes qui en découlent, afin de mieux répondre aux besoins des entreprises.

Fidèles aux valeurs de leur mouvement, les candidats du Parti Lorrain souhaitent également rebâtir une démocratie exemplaire, solidaire et juste. Pour cela, ils comptent voter des lois destinées à renforcer le non-cumul des mandats, la reconnaissance du vote blanc et la généralisation des outils démocratiques participatifs. Ils veulent enfin être les voix des territoires à l’Assemblée Nationale et légiférer pour retrouver une Région Lorraine dotée des compétences qui lui permettront de mettre en œuvre sa stratégie de développement.

Rédigé par Rédaction BLE Lorraine

La Rédaction du Groupe BLE Lorraine, premier média et think tank indépendant de Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

terril

Le terril Wendel de Petite-Rosselle est le plus long d’Europe

cathédrale de Metz

Epitaphe et légende de Pierre Perrat à la cathédrale de Metz