in

La SNCF supprime des liaisons en Lorraine par manque de conducteurs de trains !

Lamentable. Une faute grave. A partir du 3 avril et l’instauration du cadencement des trains régionaux, la SNCF ne disposera plus assez de conducteurs de trains en Lorraine en raison d’une erreur d’appréciation de ses ressources humaines du nombre de départs à la retraite. Il manquera douze conducteurs chez nous. Du coup, huit allers-retours quotidiens parmi les moins fréquentés seront supprimés jusqu’en juillet, voire septembre, du temps que la formation, d’une durée de neuf mois, des recrues soit achevée. 200 usagers devraient être impactés selon les estimations de la SNCF. Un bus sera affrété pour effectuer le trajet dans des conditions dégradées. Le fret est également concerné avec la suppression de certains convois. Le cadencement entre Nancy, Metz et Luxembourg ne sera quant à lui pas touché.

Jusqu’à 25 trains pourraient au total être supprimés par jour en Lorraine sur les lignes : Thionville-Bouzonville, Thionville-Longwy, Béning-lès-Saint-Avold-Sarreguemines, Nancy-Longwy et Contrexéville-Pont-Saint-Vincent-Nancy.

La SNCF entend recruter cette année huit conducteurs en Lorraine (alors qu’il en manque douze rappelons-le). Ils s’ajouteront aux 400 en activité actuellement, dont 288 affectés aux TER (Trains Express Régionaux). Ces derniers constitueraient une sorte de variable d’ajustement des TGV et du réseau Transilien sur lequel sept conducteurs sont détachés et auxquels vont s’en ajouter douze autres cette année. En replaçant les trains par des bus sur les lignes les moins fréquentées et donc les moins rentables, la SNCF permet ainsi à certaines habitudes de se prendre …

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le Président à l’Assemblée Générale constitutive du GFA Mutuel des Côtes de Toul

Acier chinois : le double-jeu d’ArcelorMittal