in

Le nouveau cœur impérial de Metz commence à battre

La rue diagonale piétonne Simone Veil traverse le nouveau quartier Cœur Impérial de Metz (Crédits photo : Thomas RIBOULET pour le Groupe BLE Lorraine)

Après plusieurs années de travaux, l’emprise occupée par l’ancien Centre Hospitalier Régional Bonsecours, à Metz, a été métamorphosée en un nouveau quartier qui accueille désormais 438 logements, dont une centaine de logement sociaux et une résidence seniors multiservices de standing. Baptisé Cœur Impérial, cet ensemble immobilier de six bâtiments offre une nouvelle perspective sur la ville.

Avec ce programme de plus de 30 000 mètres carrés qui s’achève, ce ne sont pas moins de mille habitants qui sont attendus en Nouvelle-Ville. De quoi faire presqu’oublier aux commerçants du quartier qui ont résistés à la période de travaux et à la crise sanitaire les 2 000 personnes qui travaillent quotidiennement dans l’ancien hôpital qui a déménagé à Mercy. Afin d’urbaniser et de transformer l’espace, la Ville de Metz avait vendu le terrain onze millions d’euros aux promoteurs immobiliers. Ces derniers ont investi plus de 110 millions d’euros dans cette opération qui répond aux dernières normes environnementales. Depuis, si les immeubles ont perdu deux étages en cours de route pour mieux s’insérer dans le tissu urbain du quartier, les copropriétés ont poussé comme des champignons. Elles ont des noms qui collent à l’esprit de ce nouveau cœur impérial, à l’image des résidences Le Monarques, Le Régent ou encore L’Amiral.

Avec ses huit étages, la résidence seniors Elogia Impérial est quant à elle la plus haute de l’ensemble. Elle propose 78 logements de deux à quatre pièces qui s’ouvrent sur des balcons ou de grandes terrasses, ainsi que de nombreux services. L’immeuble comprend également plus de 600 mètres carrés d’espace communs avec notamment une bibliothèque, des salles d’activités sportives, un jardin privatif de 18 ares et une piscine couverte en rez-de-chaussée. Deux véhicules électriques sont par ailleurs mis à disposition des résidents.

La diagonale de la nouvelle rue piétonne Simone Veil fait enfin l’originalité de ce Cœur Impérial qui compte au total 480 places de parking. Agrémenté d’espaces verts et de mobilier urbain, elle relie les lycées Louis Vincent et Georges de la Tour. A noter que le bâtiment historique de l’ancien Hôpital Bonsecours a été conservé. Il reste pour le moment en attente de projets de reconversion.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

basilic

Du basilic de Rembercourt-aux-Pots en Meuse

Acreignes

Acreignes et veillées hivernales d’autrefois en Lorraine