in ,

Préservation du Grand Tétras et des oiseaux limicoles à Sainte-Croix

Le Parc animalier de Sainte-Croix a décidé de mettre en valeur le Grand Tétras

Pour 2021 et pour fêter ses quarante ans, le Parc animalier de Sainte-Croix, à Rhodes, dans le Pays de Sarrebourg, a aménagé deux grandes voilières. La première, d’une superficie de 400 mètres carrés, est dédiée au Grand Tétras, le coq de bruyère emblématique du massif vosgien en danger critique d’extinction. D’une superficie de 750 mètres carrés, la seconde est consacrée aux oiseaux limicoles. Grâce à elles, les visiteurs bénéficient d’expériences inédites et se retrouvent en immersion au plus près des animaux. En parallèle, le parc a créé de nouveaux cheminements et de nouveaux points d’observation semi-enterrés.

Il faut savoir que le Parc animalier de Sainte-Croix est le seul à présenter en France le Grand Tétras. Cette relique de l’ère glaciaire a déménagé de son petit enclos situé près des loups gris pour une grande volière, aménagée juste à côté des ours bruns. Le parc s’est pour cela enfoncé un plus dans la forêt. Il s’agit d’ailleurs de la plus grande volière destinée à cette espèce en Europe. Celle-ci a été divisée en trois parties. Si les deux mâles disposent de leur propre espace, les quatre femelles peuvent quant à elles se déplacer où elles veulent dans l’enclos grâce à des passerelles spécifiques. Afin de sensibiliser le public à leur préservation, une maison forestière a été construite. Elle abrite une muséographie et des explications pédagogiques pour mieux comprendre l’environnement et le mode de vie du Grand Tétras. Ce dernier est en effet une véritable sentinelle de la nature. Sa présence à l’état sauvage indique que beaucoup d’autres espèces sont également préservées.

Non loin de là, au fond de la zone des étangs, à l’arrière du Bistrot du pêcheur, une immense volière permet désormais de découvrir en immersion une trentaine d’oiseaux de cinq espèces limicoles observables dans les étangs lorrains ou dans la Baie de Somme. C’est ici que cohabitent échasses blanches, courlis cendrés, chevaliers gambettes, chevaliers combattants et avocettes élégantes dans un milieu adapté à leurs besoins naturels grâce à la mise en place de différents substrats et points d’eau. Sentinelles des zones humides, aussi bien dans les marécages que sur les côtes, les limicoles sont des oiseaux qui vivent et se nourrissent sur la vase grâce à leurs longues pattes et à leurs grands becs. A noter qu’un point d’observation semi-enterré a été spécialement installé pour les photographes.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Reich galerie des glaces Versailles

Du Traité de Francfort en 1871

Kinepolis

Ouverture d’un nouveau cinéma Kinepolis à Waves