in ,

Poème du confiné en Platt

Nous ne sommes plus que 350 000 personnes à parler couramment le Lothringer Platt qui se divise suivant les régions en différentes variantes. C’était à l’origine la langue de certains Francs.

Pour ma part, je ne parlais que ce francique mosellan, ma langue maternelle jusqu’à l’âge de six ans, âge où on m’envoya à l’école apprendre une langue barbare : le français. Si je suis capable de lire et d’écrire le français, je peux également lire et écrire le francique, même s’il n’y a pas vraiment d’orthographe définie car le parler francique peut varier d’une commune à l’autre.

Ainsi, mon père, étant natif de Rémering, appelait les corbeaux « Chaken », alors que ma mère, native de Berviller, une commune voisine distante d’à peine deux ou trois kilomètres à vol d’oiseau, appelait ces volatiles des « Koven », et alors même que le mot allemand pour désigner les corbeaux est « Raben », ou à la limite « Krähe » pour désigner les corneilles.

Cela dit ce cher Louis m’a envoyé un poème en francique mosellan que je me permettrai de traduire selon ma compréhension car il y a également des accents, tout comme en français, où les méridionaux n’ont pas le même accent que les ch’timis du ch’nord qui, somme toute, sont des gens très sympathiques aussi.

Voici ce petit poème pour les dialectophones, bon courage à toutes et tous.

De Confinement Isch verlängert, liewi Litt

Was mache n’r jetzt met däre ganze Zitt ?

S´Auto isch gewäsche, de Keller uffgerümt, d`Photos sortiert,

D´Frau het alli Zimmer geputzt un poliert.

Ken Zumba, un kannsch au net richdig Jugge,

Fuer Wuche lang vor de Télé hucke

Zuem hunderschde mol luejch de De Funes un sinni Blän

Un bschdimmt kommt a noch d´Sissi, wursch schon sän.

Zuem Coiffeur kannsch a nit gehn,

Am End vom Lied, duen m´r alli wie Hippies üssähn !

Esse un drinke duesch üss Langwill,

D´Hosse gehn nemmi zü, hesh schon a Paar Kilo zeviel !

Muesch dich e bissel zamme raffe,

Sonsch muesch d´r e neji Garderobe anschaffe !

Bliewe ‘’Zen’’ un gehn ejch nit gejesitich uff de Wecker !

E anonimer confinierter Dissi

***

Traduction en français selon ma compréhension

Le confinement est prolongé, chers gens,

Qu’allons-nous faire de tout ce temps ?

La voiture a été nettoyée, la cave rangée, les photos ont été triées

La femme a ciré toutes les chambres et nettoyé,

Plus de Zumba et tu ne peux plus vraiment jogger.

Etre assis pendant des semaines devant la télé,

Pour la centième fois tu regardes De Funes et ses conneries,

Et certainement viendront aussi à voir les aventures de Sissi,

Chez le coiffeur tu ne peux plus aller,

A la fin on va ressembler à des Hippies

Manger et boire nous ennuie,

Le pantalon ne ferme plus car il y a déjà des kilos en trop.

Il faut se raisonner un peu,

Sinon il faudra racheter une nouvelle garde-robe.

Reste zen et ne te mets pas en colère 

Un confiné anonyme nommé Dissi.

Rédigé par Gaston THIEL

Amoureux des langues régionales de Lorraine pour le Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

6 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

melon

Le retour du melon de Lunéville

La Malgrange

Diddenuewen réaménage son entrée de ville à La Malgrange