in , ,

Poème d’automne en Lorraine

Les hirondelles ont déserté la grange

Sans que nulle âme ne s’en aperçoive.

Dans le lointain comme des troupeaux d’ange

Les brumes tapissent les frais vallons de Woëvre.

~

Au bord de la rivière quelques saules frissonnent

Et perdent en silence mille feuilles dorées.

Au vieux clocher d’Olley c’est l’Angélus qui sonne

Quand Jeanne et Madeleine nous reviennent des prés.

~

Elles portent dans leurs paniers des travaux de couture

Quelques noix grapillées, des prunes et des poires

Entre deux rires clairs elles parlent d’amours futures

Et de Pierre et de Jean qu’elles reverront ce soir.

~

Car tous se retrouveront chez la vieille Emilie

Sous la grande cheminée on causera longuement

De l’hiver qui approche, de l’été qui s’enfuit

Et d’un cœur qui soupire après son bel amant.

~

Il y aura du lard et du vin de Moselle

Des contes et des rires des espoirs et des rêves.

On chantera aussi quelques chansons nouvelles

Pour célébrer l’automne et ses talents d’orfèvre.

Rédigé par Kévin GOEURIOT

Historien de la Lorraine, écrivain et professeur d’histoire-géographie pour le Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

4 points
Upvote Downvote

Un Commentaire

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kreïva

Une agence de communication à la campagne près de Boulay-Moselle

Blossom Spaces

Blossom Spaces ou le nouveau centre d’affaires et de services de Boulay-Moselle