in , , ,

Le terril Wendel reconvertit en centrale photovoltaïque à Petite-Rosselle

Symbole de l’exploitation du charbon en Lorraine, le terril Wendel, situé à cheval sur les bans communaux de Petite-Rosselle et de Forbach, accueille désormais une centrale photovoltaïque. Mise en service récemment, cette dernière constitue la première reconversion de ce type d’une friche minière dans l’ancien bassin houiller.

Porté depuis 2015 par la société sarroise MontanSolar, le parc solaire du terril Wendel est composé de 44 352 modules photovoltaïques orientés plein Sud. Ceux-ci captent la lumière et les rayons du Soleil pour produire de l’électricité qui est ensuite injectée dans le réseau d’Enedis grâce à cinq postes de transformation. D’une puissance de 17 mégawatts-crête, la centrale vise une production annuelle de 18 gigawattheures, soit l’équivalent de la consommation électrique d’une ville de 7 600 habitants, hors chauffage. Le site occupe 23 hectares du terril Wendel, une colline artificielle faite de résidus de l’exploitation des mines de charbon.

Le parc solaire du terril Wendel a représenté un investissement de quatorze millions d’euros de MontanSolar. Créée en 2012, cette filiale du groupe allemand Wircon entend s’atteler à la reconversion d’anciens sites miniers, aussi bien en Sarre qu’en Lorraine. D’autres projets similaires devraient d’ailleurs voir le jour en Moselle-Est, notamment sur l’ancien parc à charbon de Diesen-Porcelette ou encore dans l’ancien bassin de décantation à schamms Saint-Charles à Petite-Rosselle en 2021. Le groupement Energreen Enes s’intéresse quant à lui à la reconversion du terril de la Houve à Creutzwald.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

2 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Warabouc

La légende du Warabouc en Meuse

Uppercut-Club du Pays de Nied

Le club de savate boxe française quitte Boulay-Moselle