in ,

Le club de savate boxe française quitte Boulay-Moselle

Sarah Muller et son père entraineur (Crédit photo : Jean-Marie MATHE pour le Groupe BLE Lorraine)

La soixantaine d’associations, dont quinze clubs sportifs, illustrent le dynamisme de Boulay-Moselle et de sa jeunesse. Parmi ceux-ci, l’Uppercut-Club du Pays de Nied, le club de savate boxe française. Créé en 2008, multi-titré, le club a décidé de quitter Boulay sur fond de désaccord avec la municipalité.

Certains clubs sportifs boulageois brillent hors du Pays de Nied, à l’image du CAB avec le football, du judo, de la natation ou encore du mölky. Mais aussi l’Uppercut-Club du Pays de Nied. Ce club de savate boxe française de Boulay est intimement lié à la famille Muller de Piblange. Dany, le père, 37 ans de pratique, Champion de France vétéran, est l’entraineur. Sa femme, Olivia, ancienne championne de la discipline, préside le club. Leurs trois filles collectionnent les titres. Sarah, vingt ans, Championne d’Europe et deux fois Championne du Monde, Emma, 17 ans, Championne du Monde jeunes et Lylou, quatorze ans, empêchée par le Covid-19 de devenir Championne de France. A ces titres familiaux, s’ajoutent pour le club un titre de Vice-champion de France et un de Lorraine pour un futur grand espoir de la discipline.

Une fierté pour la municipalité ?

Cela ne semble pas être le cas puisque le club, créé en 2008 et qui compte une centaine de licenciés, a décidé, à bout de patience, de quitter Boulay pour Piblange. Olivia Muller, la présidente, s’explique. « Le club n’a jamais été reconnu comme association boulageoise, la majorité des membres venant des alentours. Depuis dix ans, créneaux et horaires ont évolué à notre détriment. Ainsi, on partage le jeudi avec l’athlétisme, le samedi avec le tennis et donc pas de créneau compétiteurs avec le ring à la salle omnisport. Jamais pris au sérieux, nos nombreux titres n’ont pas pesé lourd pour la municipalité ». A force d’accumulation, la présidente exprime son ras-le-bol : « Pas de salle, pas de prime exceptionnelle pour les Championnats d’Europe et du Monde. Sarah, malgré ses titres, n’a jamais été invitée par la municipalité à la différence d’Amnéville, Freyming-Merlebach ou ailleurs, où elle a toujours mis Boulay en avant. La chasse aux sponsors est désormais ouverte pour compenser nos mille euros de subventions. ».

Priorité aux Boulageois

Alain Piffer, Adjoint chargé des associations locales, explique le point de vue de la municipalité. « Deux demandes pour le créneau du samedi matin : j’ai privilégié le tennis et ses 400 adhérents, dont 146 jeunes de Boulay par rapport à la boxe et son petit nombre de Boulageois. J’ai proposé d’autres créneaux qui ne convenaient pas. La présidente fait parler les titres, la municipalité le nombre de jeunes de Boulay. On ne peut pas perdre une association sans réagir, aussi ai-je déjà pris contact avec le collège et le lycée professionnel qui aurait, lui, une salle pour installer le ring. ». Doit-on faire fi de cette accumulation de titres ou prioriser les jeunes boulageois ? Telle est la question.

Renseignements sur les horaires de l’Uppercut-Club du Pays de Nied à Piblange : 06 19 26 64 41.

Rédigé par Jean-Marie MATHE

Passionné de médias et correspondant local en Pays Boulageois pour le Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

1 point
Upvote Downvote

Un Commentaire

Répondre
  1. Répartis dans 773 clubs, 57 000 licenciés pratiquent ce sport de combat de percussion. Deux adversaires avec gants et chaussons portent des coups avec pieds et poings. L’Uppercut-Club du Pays de Nied est l’un des huit clubs mosellans. Sport populaire, la savate boxe française n’est plus uniquement un sport poings-pieds, elle compte d’autres disciplines telles que la canne de combat, la savate défense et la savate forme. De plus en plus de femmes pratiquent ce sport non professionnel, peu médiatisé et non inscrit aux Jeux Olympiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

panneaux solaires

Le terril Wendel reconvertit en centrale photovoltaïque à Petite-Rosselle

Prouvé

Lit Flavigny de Prouvé en Lorraine