in ,

Une reconversion par l’aromathérapie

Infirmière durant sept ans, Elodie Mercier vient de se reconvertir en conseillère en aromathérapie et phytothérapie et formatrice en gestion du stress. Dans son cabinet à Halling-lès-Boulay, elle accompagne au quotidien les femmes et leur famille vers le mieux-être et l’épanouissement à travers des solutions naturelles.

Juillet 2018, Elodie Mercier, infirmière en réanimation à Mercy depuis sept ans, fait un burn out et une dépression. Illustration du malaise profond des hôpitaux. Elle passe par la psychiatrie, la psychologie et la naturopathie pour s’en sortir. « Je pense que cette dernière a été pour 50 % dans ma guérison. Cela a été le déclic pour me lancer dans une formation en aromathéraphie et phytothérapie », avoue cette habitante d’Halling-lès-Boulay de 32 ans, installée depuis novembre dernier comme conseillère.

Elodie Mercier
Elodie Mercier s’est reconvertie en conseillère en aromathérapie et phytothérapie à Halling-lès-Boulay (Crédits photo : Jean-Marie MATHE pour le Groupe BLE Lorraine)

Une formation à distance et cinq certifications

Sur les conseils de sa naturopathe, Elodie s’inscrit à « ADNR Formations » qui lui propose une centaine d’heures d’enseignement à distance pour 1 200 euros composée de formation initiale et de spécialisations avec exercices et mises en situation. Depuis septembre dernier, elle est désormais conseillère en aromathérapie et phytothérapie avec spécialisation en cosmétique naturelle et huiles essentielles pour bébés et femmes enceintes, ainsi qu’animatrice en cohérence cardiaque, une technique de respiration. « J’aime bien prendre soin des autres. D’un tempérament indépendant, je fais les choses à fond et j’aime bien partager mes connaissances », reconnaît celle qui a créé son auto-entreprise et qui est devenue membre du Syndicat des Professionnels de la Naturopathie, garant par sa charte et ses contrôles réguliers d’une approche pragmatique et rigoureuse des métiers du bien-être.

Aromathérapie et phytothérapie

Dans la quête du bien-être, les médecines alternatives et complémentaires ont une place de choix. Selon un sondage Odoxa de janvier 2019, 68 % des Français ont recours à des méthodes douces. La volonté de prendre moins de médicaments et une défiance grandissante envers la médecine classique explique ce chiffre. Malgré un défaut de réglementation, les médecines complémentaires et alternatives rencontrent un succès croissant auprès des Français car la science et les technologies ne répondent pas toujours aux attentes des patients. 4 000 ans avant Jésus Christ, les Mésopotamiens se soignaient déjà par les plantes. La phytothérapie représente une alternative douce et naturelle. L’aromathérapie est, elle, une pratique complémentaire, fondée sur les huiles essentielles, extraites des essences aromatiques de plus de 150 plantes. Elles sont utilisées depuis des millénaires pour leurs propriétés thérapeutiques et aromatiques. Une cinquantaine de ces huiles, à utiliser toujours avec précaution, peut traiter les affections courantes et les petits maux du quotidien. Ainsi, les plus courantes sont l’orange, relaxante, la lavande vraie, cicatrisante, le thym, antiseptique ou la camomille vraie pour lutter contre l’angoisse.

« Camomille et marjolaine »

Ces deux plantes relaxantes et antistress ont donné leur nom au site créé par Elodie suite à une formation webmarketing. Très riche et complet, il dispense des conseils de base sur les précautions à prendre et sur le choix de son huile essentielle. Elodie poste chaque jeudi sur le blog un article sur le sommeil, les techniques de relaxation ou l’hygiène de vie. Elle annonce également la tenue d’ateliers individuels ou en groupe et des résumés des précédents exercices. A cela s’ajoutent des astuces et des recettes tous les jours sur Instagram et Facebook et une lettre mensuelle avec conseils de lecture, la plante et l’huile essentielle du mois. Résultat : déjà plus de 1 500 visiteurs, auxquels s’ajoutent près de 250 abonnés à sa page Facebook.

Renseignements : www.camomille-et-marjolaine.fr

Rédigé par Jean-Marie MATHE

Passionné de médias et correspondant local en Pays Boulageois pour le Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

3 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

memorial Marie Mathias

Un mémorial Marie et Mathias à Metz

Anciennes Forges

Inauguration de l’espace culturel des Anciennes Forges à Stiring-Wendel