in

Les Vosgiennes d’Etival-Clairefontaine Championnes de France de tennis de table !

Crédits photo : ASRTT Etival-Raon

Historique ! L’Association Sportive Russe de Tennis de Table (ASRTT) d’Etival-Clairefontaine Raon-L’Etape a dernièrement conquis son premier titre de Champion de France par équipe chez les féminines en s’imposant 3 à 1 face à l’ogre Lys-Lille Métropole au Palais des Sports Saint-Symphorien de Metz. Un sacre qui est venu conclure une saison exceptionnelle !

Les Vosgiennes s’étaient hissées en finale après avoir écarté les filles du Metz TT, hôtes de ces play-offs et trois fois Championnes de France, dans leur antre 3 à 0 au terme d’un derby lorrain enflammé. Trois ans après sa montée en Pro Dames, l’ASRTT Etival-Raon se voit ainsi récompensée pour ses trente ans et pour l’impressionnant travail réalisé par ses dirigeants et par ses bénévoles. Le club, qui a progressivement gravi les échelons sans jamais brûler les étapes, a ainsi construit une équipe dévouée et particulièrement soudée composée de joueuses internationales qui ont trouvé dans les Vosges un écrin idéal pour exprimer tout leur talent. Le coach Jérôme Humbert a en effet réussi à hisser au plus haut niveau de l’élite hexagonale et européenne la Portugaise d’origine chinoise Jieni Shao, la Tchèque Hana Matelova, la Russe Maria Dolgikh et la Roumaine Camelia Jacob. Un exploit d’autant plus retentissant qu’Etival-Clairefontaine, commune d’à peine plus de 2 650 habitants, a le plus petit budget du championnat. Le club compense cela dit largement ce déficit financier en s’appuyant sur d’incroyables valeurs humaines.

Rappelons enfin que ce n’est pas la première fois que la cité vosgienne fait parler d’elle au plus haut niveau. En effet, le CIS Etival-Clairefontaine a connu son heure de gloire dans les années 1990 en remportant plusieurs titres en individuel en athlétisme et en marathon. Enfin, plus récemment, le club de judo a patiemment progressé pour intégrer le Top 30 français et rivaliser avec le Paris-Saint-Germain ou Boulogne-Billancourt malgré son petit budget.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

1 point
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Richard Orlinski expose ses animaux à Nancy

Novotel Metz Amnéville

Le Novotel Metz-Amnéville s’offre une cure de jeunesse