in

Fier d’être meusien pour sauver le patrimoine

Au-delà de l’initiative née de l’esprit d’une agence de communication barisienne, l’opération « Fier d’être meusien » nous offre une histoire pleine de sourires, de partenaires et de beaux moments ! Retour sur une démarche très photogénique !

A l’origine de ce projet, deux amis d’enfance, Richard Papazoglou et Anicée Vignot, fondateurs de l’agence de communication « Les 80 degrés » basée à Bar-le-Duc. Alors que le débat se porte notamment sur le patrimoine et la protection de celui-ci, une idée germe dans leur tête : faire participer tous les citoyens à un beau projet en aidant à sauver le Théâtre des Bleus de Bar.

Leur idée en tête, il ne leur manque plus qu’à trouver des partenaires. En se tournant vers le Crédit Agricole de Lorraine, ils rencontrent des personnes ravies et séduites par cette initiative. Tout est alors prêt pour lancer le « #fierdetremeusien », prêt à conquérir les réseaux sociaux. Le but ? Que chaque volontaire réalise un selfie et le poste avec cet hashtag, affichant ainsi sa fierté d’être meusien. La banque partenaire s’engage pour sa part à verser une certaine somme à l’association de sauvetage du Théâtre des Bleus de Bar en fonction du nombre de selfies envoyés.

Un peu de bouche-à-oreille et voilà que le succès arrive. A l’heure actuelle, ce n’est pas moins de 250 selfies qui ont fleuri, accompagnés de cette formule magique « Fier d’être meusien ! ». Comme un cri du cœur, ce slogan arrive aux oreilles de quelques personnalités qui se sont prêtées aux jeux des paparazzis lorrains comme Dany Boon, Stéphane Bern et même la première dame Brigitte Macron.

Derrière cette initiative garantie sans égocentrisme se cache une volonté d’utiliser les réseaux sociaux pour quelque chose de fondamentalement positif. A l’heure des fakes news et de la désinformation, Richard Papazoglou, qui a accepté de se prêter au jeu de l’interview, nous confie qu’il y a derrière tout cela « une volonté d’engagement autour de l’appartenance à notre département », mais aussi que ce projet est unique à sa façon. En effet, poursuit-il, « c’est dans le rôle de chaque partenaire, que ce soit l’agence de communication, la banque, les Meusiens ou encore l’association Sauvons l’ancien Théâtre des Bleus de Bar que le projet se construit. Chacun est devenu acteur et moteur de l’initiative ».

Ainsi, c’est près de 3 000 euros qui ont été offerts par le Crédit Agricole de Lorraine à l’association de sauvegarde du théâtre, grâce à des petits instants de photographies, beaucoup de sourires et surtout grâce à des Meusiens qui savent se démener pour protéger leur patrimoine. Une belle histoire, chaleureusement lorraine …

Nous remercions sincèrement Richard Papazoglou d’avoir bien voulu répondre à nos questions.

Rédigé par Julien PORTIER-KAISER

Correspondant local en Meuse et Directeur des Systèmes d'Information du Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

1 point
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

diable

Lo Diape / Le Diable

hauts-fourneaux Hayange

Les hauts-fourneaux de Hayange définitivement arrêtés par ArcelorMittal