in ,

Une Maison des quartiers pour Diddenuewen

Le centre de loisirs de l’Allée Bel Air, à Diddenuewen (Thionville) a été entièrement rénové, afin de doter les quartiers de la Côte des Roses, de Guentrange, du Tafeld et du Val Marie d’un centre social digne de ce nom. Cette Maison des quartiers entend mixer les publics, désenclaver la Côte des Roses et proposer une offre associative renouvelée dans un secteur de ville en perpétuelle évolution.

L’ancien centre a vu sa toiture, ses sanitaires, ses huisseries et son électricité refaits à neuf. Une aile a été détruite pour laisser place à une salle polyvalente de 400 mètres carrés. L’ensemble dispose également d’une cuisine pédagogique, de plusieurs espaces d’accueil pour les enfants, les adolescents et les adultes, ainsi que d’une salle de danse. A noter que le bâtiment est désormais accessible aux personnes à mobilité réduite. Les travaux ont représenté un investissement de 2,5 millions d’euros.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Un Commentaire

Répondre
  1. La barre Sanglier-Renard, construite en 1956 dans le quartier de la Côte des Roses à Thionville (Diddenuewen en Lothringer Platt), a dernièrement fait l’objet de plus de deux ans de travaux de rénovation dans le cadre du second programme de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). Nouvelle façade, coursives desservies par des ascenseurs et des escaliers, espaces paysagers, parking privatif avec entrée sécurisée, isolation thermique mise aux normes Bâtiment Basse Consommation (BBC), la résidence de cinquante logements répartis sur cinq niveaux est méconnaissable, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Grâce à cette rénovation, qui a représenté un investissement de plus de cinq millions d’euros, les performances énergétiques des appartements ont été grandement améliorées, passant de la catégorie F à C. D’ici l’automne, la barre du Chevreuil devrait également faire l’objet d’une rénovation similaire. La Tour du Chevreuil et ses 57 logements seront quant à eux démolis. A noter enfin que les démolitions seront compensées par la création d’habitat individuel avec notamment un programme d’accession sociale à la propriété.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

50 postes supprimés chez Mersen à Pagny-sur-Moselle

Un roman lorrain : Mademoiselle de Jessincourt