in ,

La plateforme d’étude des milieux aquatiques Ecoscope inaugurée à Metz

Dernière-née du Laboratoire Interdisciplinaire des Environnements Continentaux (LIEC) de l’Université de Lorraine et du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), la plateforme Ecoscope a dernièrement été inaugurée sur le Campus Bridoux à Metz. Unique en France en milieu universitaire, celle-ci vise à étudier la qualité des écosystèmes aquatiques, omniprésents en Lorraine, en simulant différentes pollutions. L’idée est ainsi de développer de nouveaux indicateurs.

Concrètement, Ecoscope se compose d’un réseau de 18 tronçons de trois mètres de long et de trente centimètres de large. L’ensemble permet de reconstituer l’écosystème d’une rivière à partir de ses constituants naturels, à savoir l’eau, les sédiments ou encore les organismes végétaux et animaux. Certains tronçons pourront être contaminés par des pesticides, des métaux lourds, des microplastiques, des nanomatériaux, voire même des perturbateurs endocriniens, afin d’analyser leur impact et la manière dont réagit l’écosystème étudié. Ces expériences menées sur le long terme pourront portées sur plusieurs polluants simultanément. D’autres analyses pourront également être réalisées directement en milieu naturel en détournant des cours d’eau dans des tronçons de la plateforme.

La structure, qui occupe une surface de 500 mètres carrés, a représenté un investissement de 400 000 euros. Grâce à elle, le LIEC se positionne désormais parmi les laboratoires leaders en Europe dans la recherche sur les pollutions et l’évolution des milieux aquatiques dans le monde.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

0 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Second Forum mondial des matériaux à Nancy

Grand carénage à la centrale nucléaire de Cattenom