970×90

La Saudée, une tradition lorraine à l’origine de la Saint-Valentin

La Saudée, une tradition lorraine à l’origine de la Saint-Valentin

Célébrée le jour de la Saint-Valentin, la Saudée, fête traditionnelle médiévale de Lorraine, serait à l’origine de la Fête des amoureux.

En Lorraine, il était coutume que le 14 février les jeunes hommes se réunissent en comité pour s’amuser à former des couples, dont ils proclamaient l’union sur la place publique. Ils inscrivaient pour cela sur une liste le nom de l’élue de leur cœur qu’ils désiraient avoir pour Valentine. Ces fausses fiançailles duraient un an, période pendant laquelle le jeune homme devait offrir des cadeaux à celle qui le sort ou les autres lui avaient désignée. Ces présents étaient généralement des cartes et des images fabriquées en tissu ou en papier. Lorsqu’une jeune fille était choisie par plusieurs garçons, ces derniers devaient plaider leur cause devant un tribunal d’opérette pour se départager. La Saudée était bien entendu source de nombreuses anecdotes et facéties tant les couples formés pouvaient parfois détonner, notamment lorsqu’une union était consacrée entre deux jeunes gens qui ne s’appréciaient guère. Une loterie de bouteilles de vin venait cependant traditionnellement réchauffer le cœur de tous à l’issue de cette fête populaire.

A noter enfin qu’autrefois les femmes utilisaient des mouchoirs en tissu brodé pour suggérer aux hommes de leur faire la cour. Elles les laissaient ainsi tomber malencontreusement, afin d’attirer leur attention. Cette autre coutume faisait également la part belle au savoir-faire lorrain, en particulier à Mirecourt et à la broderie de Lunéville. D’ailleurs, le mot dentelle vient du latin laqueare qui signifie « attraper ». Cette dentelle était en effet censée harponner le cœur du bien aimé.

Articles connexes

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OU
Au cœur de l'information en Lorraine
Pour plus d'infos, inscrivez-vous à notre Newsletter !
Soutenez nous en partageant et en aimant nos articles et notre site sur Facebook, Twitter et Google+ !