in ,

Fête nationale du 5 janvier en Lorraine

C’était il y a 545 ans. Un 5 janvier. L’Europe ressemblait alors à un vaste échiquier. Des cases blanches. Et d’autres, noires. Etonnante mosaïque où se battent, depuis toujours, le bien et le mal. Le vice et la vertu. Sur cet échiquier, il y a deux princes. Ils ne sont pas rois. Mais ils pourraient l’être. L’un se nomme Charles. Il est Duc de Bourgogne. L’autre René. Il est Duc de Lorraine.

C’était il y a 545 ans. La bonne ville de Nancy était alors assiégée par les troupes du Bourguignon. Derrière leurs remparts, les gens de la ville crevaient de faim. Le Duc de Lorraine avait promis de venir les sauver. Mais la fête des rois approchait et on ne voyait toujours rien venir … L’espoir commençait presque à partir en fumée.

Il y a 545 ans donc, une lueur s’est faite du côté de l’Orient. L’armée de René arrivait et avec elle, des piquiers venus de Berne, des lansquenets venus de Bâle et de Zurich, des chevaliers venus d’Alsace et du Sundgau. L’armée arrivait et le choc allait être terrible.

plaque 1477 Nancy
Plaque 1477 commémorant la Bataille de Nancy située Grande Rue (Crédits photo : Thomas RIBOULET pour le Groupe BLE Lorraine)

Il y a 545 ans, le 5 janvier 1477, les Lorrains et leurs alliés livraient bataille sous les murs de Nancy. Le Duc René chargea, au grand galop. Il fut imité par mille chevaliers. Les mercenaires suisses, eux, ont contourné les Bourguignons par le noir Bois de Saurupt. Noires forêts, blanches plaines. Rapidement, le Duc Charles est débordé. Il a compris qu’il ne pouvait plus tenir ses positions. Il a cherché à fuir. Mais un chevalier lorrain, Claude de Bauzemont, a filé sur lui à bride abattue. D’un grand coup de lance, il l’a tué. Charles de Bourgogne s’est effondré. Echec et mat. On retrouvera son corps le lendemain, au bord de l’Etang Saint-Jean, à moitié dévoré par les loups.

Vous me demanderez peut-être ce que cette bataille aux allures de partie d’échecs peut bien représenter, pour nous, Lorrains du XXIème siècle ? Et bien je vous répondrais, honnêtement et simplement, que cette mêlée, ce coup de lance, a rebattu les cartes de la géopolitique européenne d’alors. La bataille qui s’est jouée à Nancy le 5 janvier 1477 a vu s’évanouir le rêve lotharingien, en même temps qu’elle a consacré l’indépendance du Duché de Lorraine. Mieux : elle a donné naissance à une Nation, à un peuple qui, enivré par sa victoire, a pris conscience qu’il pouvait exister et présider à ses destinées.

place Saint Epvre
Statue de René II Place Saint Epvre à Nancy (Crédits photo : Krzysztof Golik)

Lorrains ! N’oublions jamais le glorieux passé qui est le nôtre !  La croix double est notre emblème et qui se frotte au chardon finit par se piquer. C’était il y a 545 ans. Cinq siècles, quatre décennies et cinq années que notre nation naissait.

Rédigé par Kévin GOEURIOT

Historien de la Lorraine, écrivain et professeur d’histoire-géographie pour le Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

portraits Ducs de Lorraine

Portraits des Ducs de Lorraine

immeuble

Des moulins au paquebot de Thionville