in ,

Destruction du presbytère de Bussang

Le presbytère de Bussang tel qu'il était avant sa destruction (Crédits photo : Google Street View)

Inoccupé depuis une vingtaine d’années, le presbytère de Bussang, petit édifice de caractère datant du XVIIIème siècle, a été complètement rasé le mardi 23 avril 2019 malgré la mobilisation d’habitants et de plusieurs associations locales. Retour sur cet épisode douloureux et scandaleux pour la sauvegarde du patrimoine lorrain.

Il ne reste désormais plus rien de l’ancien presbytère de Bussang. Plus qu’un tas de poussières, un trou béant en plein cœur de ce charmant village vosgien. La bâtisse, vieille de 300 ans, avait pourtant résisté aux guerres et aux tempêtes. Elle a finalement succombé à la bêtise humaine. En une journée à peine, les pelleteuses l’ont démolie et arraché sa magnifique charpente en bois vosgien. Un véritable crève-cœur pour les habitants. Comme l’avait été il y a quelques années l’église Sainte-Cécile de Zainvillers, près de Remiremont, le presbytère de Bussang a lui-aussi bien été détruit. Loin des caméras des médias du monde entier car les Vosges ne sont pas Paris et le presbytère n’est pas Notre-Dame.

La démolition de différents bâtiments communaux jugés insalubres et dangereux, par manque d’entretien et sans doute de moyens, dont le presbytère, avait été actée par la municipalité vosgienne en avril 2018. Cette décision avait été suivie de plusieurs pétitions et de réunions pour imaginer une autre fin. Un dossier de protection avait même été déposé, en vain, à la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC). Cette dernière devait se prononcer sur le caractère historique du bâtiment. Mais le maire n’a pas voulu attendre et les pelleteuses ont entamé la destruction du presbytère avant même que le DRAC ne rende ses conclusions. Vincent Decombis, Président de l’association « RECRE, Vivre et Créer à la Montagne » qui agit depuis 1992 pour la sauvegarde du patrimoine, avait néanmoins l’espoir que la magnifique charpente du monument soit au moins préservée. Il n’en fut rien. Tout fut rasé et mis à la benne. Des idées, l’association en avait pour trouver une nouvelle destination à ce lieu. Il lui a fallu finalement faire le deuil de ce pan du patrimoine et essayer de refermer une plaie encore ouverte. Des questions restent d’ailleurs toujours sans réponse. Pourquoi s’être précipité avec autant d’ardeur pour démolir ? Que faire désormais sur ce terrain vague ?

La destruction de ce presbytère est d’autant plus incompréhensible que la municipalité de Bussang s’est lancée depuis quelques années dans une ambitieuse politique de promotion du tourisme. Elle a ainsi obtenu son classement en « station de tourisme » et consolidé ses deux fleurs au concours des villes et des villages fleuris. Elle a également pour projet de relancer le relancer le thermalisme communal. Tout ceci ne serait donc que du théâtre pour le peuple ?

Retrouvez d’autres monuments du patrimoine lorrain en danger sur BLE Fondation.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

3 points
Upvote Downvote

2 Commentaires

Répondre
  1. Rien de surprenant à la destruction de bâtiments à caractère religieux, dans une France en pleine déchristianisation.
    Bonne semaine Sainte quand même.

  2. Il n’est pas nécessaire d’être chrétien ou quoi que ce soit pour être scandalisé par cette destruction honteuse.
    Depuis plusieurs décennies , la ville de Bussang n’a décidément pas de chance.
    Courage aux défenseurs des patrimoines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sarrebourg Moselle Sud

Le Sarrebourg Moselle Sud Handball en Proligue !

Leidingen

De la Rue de la Frontière à Leiding