in , ,

Quel avenir pour l’ancien Collège Saint-Augustin à Bitche ?

Le Collège Saint-Augustin à Bitche (Crédits photo : Raimond Spekking)

Fermés depuis 2012 avant d’être rachetés en 2014 par la société à capitaux chinois Tethys pour 1,1 million d’euros à l’Evêché de Metz, les 30 000 mètres carrés et les quatorze hectares de terrain et de forêt du vénérable ancien Collège Saint-Augustin sont aujourd’hui à l’abandon et menacent en partie de tomber en ruine. La société Tethys a en effet depuis été liquidée par la Chambre civile du Tribunal de Sarreguemines.

A l’époque, les Chinois promettaient d’ouvrir un lycée d’excellence et une école de formation de cadres pour l’administration sur le modèle de l’Institut des Etudes d’Administration et de Management (IEAM) de Paris. Une première tranche de travaux d’un montant de trois millions d’euros était lancée et près de 200 premiers étudiants étaient attendus à la rentrée sur le millier que devait compter à terme l’établissement bitchois. Près de 6 000 mètres carrés de couverture sont ainsi rénovés, tout comme certains pans de la charpente des immenses bâtiments. Mais les Chinois ont vendu du rêve et surtout du vent car les travaux de rénovation n’ont jamais été achevés. Si bien qu’aujourd’hui une aile du bâtiment principal est dans un triste état. La toiture s’est effondrée à deux endroits, ce qui laisse l’eau de pluie s’infiltrer. Les faux plafonds sont également tombés, de la laine de verre s’est détachée et de la mousse a fait son apparition à l’intérieur.

Il y a quelques mois, le conseil municipal de Bitche a signé une convention avec l’Etablissement Public Foncier Lorrain (EPFL) pour que celui-ci mène une étude pendant quatre ans. D’un montant de 100 000 euros, celle doit diagnostiquer l’état sanitaire et structurel de l’ensemble des bâtiments et envisager différentes propositions de reconversion. L’EPFL n’en est pas à son coup d’essai. C’est déjà lui qui avait racheté la Salle des Reynes pour le compte de la cité fortifiée. C’est aussi lui qui a permis de rénover le pensionnat Notre-Dame-de-la-Providence à Fénétrange et qui est encore chargé de donner une nouvelle vue au site des anciennes faïenceries de Sarreguemines.

Rappelons enfin que le Collège Saint-Augustin de Bitche reste une véritable institution dans la ville. Il a formé au fil du temps des milliers de jeunes lorrains depuis son origine qui remonte au XVIIIème siècle. Il était situé à l’époque Rue des Capucins. Le coût total de sa rénovation est estimé à dix millions d’euros.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

4 points
Upvote Downvote

Un Commentaire

Répondre
  1. Sans l’achat par Tethys, l’Evêché n’aurait pas pu encaisser 1,1 Mio. EUR.
    Une chance pour l’Evêché dans un certain sens… mais tout de même triste pour l’avenir de ce haut lieu chargé en histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

croix gagnee Nancy

Restauration de la Croix Gagnée à Nancy

Morgan De Cecco

Un Lorrain sélectionné pour le Championnat d’Europe de Magie