in

Le périmètre de l’AOC des Vins de Moselle enfin délimité !

Vignes à Vaux en Moselle (Crédits photo : Thomas RIBOULET pour le Groupe BLE Lorraine)

Huit ans après décroché une prestigieuse AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), les Vins de Moselle connaissent désormais depuis quelques jours les contours exactes du périmètre de leur appellation. Celui-ci a été défini par arrêté interministériel en suivant les recommandations de l’INAO (Institut National de l’Origine et la Qualité). Il s’étend sur 680 hectares et comprend 17 communes de Moselle et une de Meurthe-et-Moselle, à savoir Arnaville. Aujourd’hui, seulement 78 hectares sont plantés de vignes, ce qui laisse augurer de belles perspectives de développement et de renaissance. D’autant plus que la demande est supérieure à l’offre.

Le périmètre de l’AOC des Vins de Moselle se déploie sur trois secteurs différents : le Val de Metz, le Pays des Trois Frontières du côté des communes de Sierck-les-Bains et de Contz-les-Bains et le Pays du Saulnois autour de Vic-sur-Seille. Avec 120 hectares, Ancy-Dornot constitue sur le papier la plus importante commune viticole de l’AOC. A l’opposé, Lessy est la plus petite avec seulement huit hectares classés. Ce travail de fond a été réalisé par un comité d’experts qui a associé des géologues et un historien. Ces derniers devaient dégager un terroir spécifique en tenant compte des particularités et de l’histoire de chaque terrain, de son altitude, de son exposition et de son environnement de manière générale. Une analyse de sol est venue compléter les données. Le sol doit être en effet suffisamment caillouteux et pas trop humide.

Sur les 900 hectares qui définissaient à l’époque les Vins de Moselle en VDQS (Vins Délimités de Qualité Supérieure), l’INAO a donc décidé de conserver les meilleurs terrains. A tel point que certaines parcelles ont même été morcelées. Si bien que certaines communes sont sorties du périmètre, comme par exemple Ars-Laquenexy, tandis que d’autres sont entrées, à l’image d’Ars-sur-Moselle ou d’Arnaville. La reconnaissance officielle de ce périmètre garantit désormais que ces terres seront préservées de toute urbanisation. Cela dit, tout cep de vigne qui sera planté en dehors de ce périmètre ne pourra pas prétendre à l’AOC.

Rappelons que les Vins de Moselle ont réussi l’exploit d’obtenir leur AOC en seulement six ans. A titre de comparaison, les Côtes de Toul ont mis près de vingt ans. Cette reconnaissance s’est faite selon un cahier des charges très strict sous le contrôle de l’INAO.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Un Commentaire

Répondre
  1. L’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) Moselle s’étend sur 18 communes du département de la Moselle et une de Meurthe-et-Moselle, à savoir Arnaville. Il faut dire que l’AOC n’a rien à voir avec le département. Tout est en effet une question de terroir. Tant mieux alors si Arnaville, village de 600 habitants perché à 171 mètres d’altitude, constitue une petite exception à moins de vingt kilomètres de Metz. C’est là que la famille Molozay, qui gère le Domaine du Château de Vaux, a acquis un terrain qui affiche une pente de 50 % pour y planter 8 000 pieds de vigne sur 1,80 hectare. Le raisin y est cultivé selon le principe de la biodynamie. Il faut dire qu’aux portes de Metz, le Domaine du Château de Vaux n’avait plus de possibilité de développement en raison du morcellement des parcelles et du prix du mètre carré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marche IVV

Une marche populaire et internationale à Narbéfontaine

Sofiane marche

Un pas vers nos origines à la Porte des Allemands