in ,

Nouveau Monde au Parc animalier de Sainte-Croix

Les lodges installées sur pilotis au-dessus de la Rivière de l'Ours noir en face de la plaine américaine (Crédit photo : Parc animalier de Sainte-Croix)

Après deux ans de travaux, le Parc animalier de Sainte-Croix, à Rhodes, dans le Pays de Sarrebourg, a ouvert il y a quelques semaines une nouvelle zone de 8,5 hectares consacrée aux grands espaces nord-américains. Baptisée le « Nouveau Monde », celle-ci présente huit espèces emblématiques de ce continent à travers un parcours pédagogique de près d’un kilomètre.

Quatre nouveaux enclos ont été aménagés pour accueillir bisons, chiens de prairie, coyotes, dindons sauvages, moufettes, ours noirs, porcs-épics arboricoles et ratons laveurs. Un pont couvert qui rappelle les aventures de Tom Sawyer permet au public d’aller d’un enclos à l’autre. En provenance du Hemker Park, situé dans le Minnesota, les six coyotes ont été les premiers à investir le Nouveau Monde de Sainte-Croix dès octobre 2018. Après avoir été placés en quarantaine, ils ont été séparés en deux groupes pour favoriser leur reproduction. Ils ont ainsi donné naissance à huit petits en avril dernier, une première en France. Plus petit, plus léger et plus rapide que le loup, le coyote a une endurance exceptionnelle. Il peut même courir jusqu’à 65 km/h. Les canidés cohabitent depuis avec cinq ours noirs dans cet enclos de 1,2 hectare. Les visiteurs peuvent également apercevoir dans cette petite pleine Nord-américaine des ratons-laveurs, des porcs-épics et des moufettes, avant d’entrer en immersion dans le territoire d’une colonie de quelques dizaines de chiens de prairie. C’est en effet là que ces cousins des marmottes des Alpes ont creusé leurs terriers. Et pour passer d’un terrier à un autre, ceux-ci n’hésitent pas à traverser le sentier parcouru par les humains. Une façon originale d’approcher et de découvrir ces animaux forts sympathiques.

Une impressionnante grange en bois, typique de l’architecture traditionnelle Nord-américaine, a été construite à proximité de l’enclos des ours noirs et des coyotes. Le bâtiment de 600 mètres carrés abrite onze chambres de quatre personnes aux décors soignés inspirés du monde des trappeurs, ainsi qu’un espace de vie commun. A la tombée de la nuit, les visiteurs peuvent entendre le long hurlement lamenté des coyotes, également appelés chiens aboyeurs. Un cri qui résonne à des kilomètres à la ronde. Point d’accueil pour l’ensemble des personnes hébergées au parc, la grange peut également prêter son cadre unique à des séminaires d’entreprises, de grandes fêtes de familles ou encore des assemblées générales associatives.

Au Sud de cette réserve américaine s’étend une grande plaine de trois hectares où cohabitent des bisons, espèce emblématique de la prairie, mais aussi sept autres ours noirs et des dindons sauvages, ancêtres de nos dindons domestiques. Une rivière, très prisée par les ours noirs, a été aménagée en bordure de cette vaste prairie. 17 lodges en bois sur pilotis ont été construits au-dessus de l’eau face à la plaine américaine. Chacun de ces hébergements insolites et bucoliques mesure 49 mètres carrés, dispose d’une terrasse et peut accueillir jusqu’à cinq personnes. Avec la grange et les lodges de la Rivière de l’Ours noir, ce sont donc 28 nouveaux hébergements au plus près de la nature et des animaux que propose la zone du Nouveau Monde. Au total, 46 hébergements pour 218 lits sont désormais disséminés à travers le Parc animalier de Sainte-Croix. Afin de contribuer à la préservation de l’environnement, des panneaux solaires ont été posés sur les toits de la grange et de certains lodges pour assurer la production d’eau chaude des hébergements.

Une sculpture monumentale de John Lopez a été installée sur la zone du Nouveau Monde. L’artiste américain s’est taillé une belle réputation avec ses œuvres composées uniquement de pièces de métal récupérées dans les anciens ranchs et les plaines du Far West. Pour le Parc de Sainte-Croix, John Lopez a réalisé un bison grandeur nature de 545 kilos. Baptisée Le Roi de la prairie, la sculpture, unique œuvre de l’artiste en France, présente sur son flanc un bouclier métallique qui arbore trois plumes d’aigles pour faire référence aux Indiens d’Amérique. Autant d’éléments qui symbolisent la conquête de l’Ouest et les grandes plaines étatsuniennes.

A noter enfin que le Nouveau Monde, qui comprend aussi un restaurant thématique et une grande aire de jeux pour les enfants, a représenté un investissement de 14,5 millions d’euros. Il s’agit du plus important investissement jamais réalisé par le Parc animalier de Sainte-Croix. Celui-ci a par ailleurs créé 29 emplois. Le site compte désormais quarante emplois permanents. En tout, une centaine d’animaux sont visibles dans ce nouvel espace, où 65 000 plantations ont été mises en terre pour assurer un dépaysement total. Avec le Nouveau Monde, le Parc animalier de Sainte-Croix entend donc emmener ses visiteurs au cœur de l’Amérique du Nord, de ses vastes plaines, de ses profondes forêts et de ses grands lacs. Autant de lieux sauvages qui nous doivent nous inspirer et réveiller en nous la relation intime entre l’ancien et le nouveau monde et surtout avec la nature.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

1 point
Upvote Downvote

Un Commentaire

Répondre
  1. Trois élans européens sont arrivés l’hiver dernier au Parc animalier de Sainte-Croix à Rhodes, dans le Pays de Sarrebourg. Quelques mois plus tard, deux élans jumeaux naissaient. Un évènement qui n’était plus arrivé en Lorraine depuis mille ans et le Moyen-âge, période de la dernière présence attestée à l’état sauvage du plus grand cervidé du monde dans la région. L’espèce, moteur essentiel des écosystèmes forestiers, vivait alors dans les plaines humides avant que la chasse ne la fasse disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tornade Lorraine

Tornades en Lorraine

centre entrainement Frescaty FC Metz

Nouveau centre d’entraînement pour le FC Metz à Frescaty