in

Groupement Européen des Ferrovipathes en Lorraine

Crédits photo : Thomas RIBOULET pour Groupe BLE Lorraine

Entrer dans l’univers de Jean-François Maud, c’est entrer dans celui du train. Un univers peuplé de maquettes, de câblages, d’aiguillages électriques et de pièces de collection toutes aussi épatantes les unes que les autres. TGV, locomotives diesel, wagons de voyageurs et de fret règnent ici en maîtres.

Le jeune retraité, qui est Président du Groupement Européen des Ferrovipathes (GEF), nom qui désigne les passionnés du monde ferroviaire et des trains, qu’ils soient à taille réelle ou en miniatures, nous accueille à son domicile à Tomblaine pour nous présenter ses activités. Il est pour l’occasion accompagné de Frédéric Thomas, trésorier de l’association déclarée en préfecture de Nancy l’année dernière. C’est en effet dans son garage qu’il a accumulé de nombreux objets et autres affiches vantant les exploits et autres avancées du chemin de fer. « Voilà, c’est là que se trouve mon matériel et le fameux village d’antan », annonce le premier des ferrovipathes de Lorraine. L’espace, aménagé en véritable QG ferroviaire, abrite en effet une impressionnante maquette électrifiée avec plusieurs voies ferrées. Tout a été reconstitué dans le moindre détail : gare, quais, passage à niveau, dépôts, village, église, voitures, parc, tunnel, banc d’essai, etc. As de la débrouille, Jean-François Maud y a consacré des centaines d’heures, faisant passer et tirer les câbles d’alimentation électrique sous la maquette, bricolant et rafistolant les modèles parfois dénichés dans des brocantes. « Attention, ça va partir ! », lance-t-il soudainement. S’asseyant au poste de contrôle et appuyant sur différents boutons, il fait démarrer un train qui fait le tour du village et de ses alentours en passant par sa charmante gare. Un ingénieux système de fumée permet même de simuler du brouillard. Le train circule, les réverbères s’allument, la maquette s’anime. Ce monde miniature qui semblait s’être figé dans les années 1960-1970 reprend ainsi vit. Magique.

Le GEF dispose d’un local au Cargo situé dans l’Espace du Prieuré à Varangéville (Crédits photo : Thomas RIBOULET pour Groupe BLE Lorraine)

Fervent militant du chemin de fer en Lorraine et ardent défenseur du patrimoine ferroviaire, le Président du GEF a dernièrement installé le siège de son association au Cargo de l’Espace du Prieuré de Varangéville. « Je cherchais un local dans une ville où il y a une gare SNCF sur la Ligne Nancy-Lunéville », explique-t-il. « Cet endroit, très bien aménagé, est parfait pour nous. Nous avons noué des liens avec d’autres structures, comme par exemple l’Association pour l’histoire du chemin de fer à Paris pour construire une seconde maquette sur le mythique des Train des eaux de Vittel-Contrexéville », précise celui est aussi correspondant en Lorraine de l’Association des amis du chemin de fer, installée au sous-sol de la Gare de l’Est à Paris.

A noter enfin que le GEF cherche des bénévoles pour développer ses activités. Il organise à ce titre des portes ouvertes dans son local situé à l’Espace Prieuré de Varangéville le mercredi 13 mars de 14h à 18h pour présenter ses projets et répondre aux questions du public.

Contact et informations : 06 29 41 92 46 – geflococlub@laposte.net

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

1 point
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Grand Débat, petit succès

La coupe à la maison pour le GBL FC à Pouilly !