in ,

De la gestion des panneaux touristiques à Metz

La Ville de Metz a fait baisser les coûts de gestion et d’entretien de ses 68 panneaux patrimoniaux et d’informations touristiques. L’effet de concurrence a réussi à faire plier le prestataire JCDecaux pour conserver le marché. Désormais, la Ville de Metz ne doit plus payer que 28 000 euros par an pour valoriser son patrimoine et non plus 67 000 euros comme elle l’a fait depuis dix ans ! De quoi permettre d’avoir à nouveau un grand sapin de Noël devant la Gare ?

Il faut dire que l’ancien contrat était sacrément surévalué. Le spécialiste du matériel urbain a en effet non seulement revu nettement à la baisse le montant de ses prestations, mais il a en plus proposé de les améliorer. Les arceaux des panneaux ont ainsi été repeints. La partie centrale qui contient des informations touristiques devrait quant à elle être totalement revue en mai. De nouveaux textes rédigés par le service patrimonial de la Ville de Metz seront affichés et (enfin) traduits en anglais et en allemand. L’ensemble arborera de même une nouvelle identité graphique. En plus de la couleur de police qui sera différente, les panneaux comporteront le blason de Metz, le cas échéant le pictogramme des Monuments Historiques, le label « Ville et Pays d’Art et d’Histoire » et le QR code de l’application « Histoire de Metz ». Ce dernier pourra être flashé par les touristes ou leur envoyer directement une invitation à télécharger le contenu numérique grâce à une puce électronique incrustée dans les panneaux. Par ailleurs, un liseré de couleur indiquera dorénavant à quel circuit touristique le panneau fait partie parmi les cinq proposés. Le vert renverra au parcours « Metz fortifiée », le jaune pierre de Jaumont à celui « Metz médiévale », le bleu a été choisi pour « Metz royale », le rouge pour « Metz impériale » et le violet pour « Metz la contemporaine ».

A noter que trois nouveaux panneaux seront implantés devant le Cimetière de Chambière, le Fort de Queuleu et l’Eglise Sainte-Lucie de Vallières, dont la tour-clocher et l’ancien chœur ont été inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1991.

Rappelons enfin que plus de 50 % des monuments classés en Moselle se trouvent à Metz.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Un Commentaire

Répondre
  1. 70 nouveaux panneaux d’information patrimoniale ont dernièrement été installés devant l’ensemble des monuments historiques de Metz. Soit trois de plus qu’auparavant. Le Cimetière de Chambière, le Fort de Queuleu et l’Eglise Sainte-Lucie de Vallières en sont en effet désormais équipés. Les panneaux arborent une certaine couleur selon le circuit thématique auquel ils sont rattachés : le jaune pour la ville médiévale, le bleu pour la royale, le rouge pour l’impériale, le vert pour la fortifiée et le violet pour la contemporaine. Grâce à des QR codes et à leurs smartphones, les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur les monuments et l’histoire de la ville. Les explications sont fournies en trois langues : français, allemand et anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un schéma éolien pour éviter les dérives au Bitcherland

Nouveaux investissements à la cristallerie de Saint-Louis dans le Bitcherland