in ,

Développement de la trufficulture en Pays Messin

La Moselle, et plus particulièrement les Côtes de Moselle, offrent un terroir favorable pour les truffes grâce à la présence de calcaire. Le Pays Messin regorge ainsi de nombreuses truffières naturelles. On y trouve des truffes de Lorraine (tuber uncinatum) et des truffes de Meuse (tuber mesentericum). La trufficulture s’y développe depuis plusieurs années.

Des truffières ont en effet été créées à Ancy-sur-Moselle, Gravelotte, Lessy, Marange-Silvange, Norroy-le-Veneur ou encore Scy-Chazelle. Toutes ne sont pas encore exploitées ca il faut patienter entre huit et dix ans avant de pouvoir récolter ses premières truffes. La mise en plantation d’un hectare de truffière représente un investissement d’environ 10 000 euros. 20 kg de truffes y sont espérés par an. On estime aujourd’hui que près de quinze hectares sont plantés en Moselle.

Il faut dire que le diamant noir est très prisé. L’intérêt des restaurateurs et des particuliers restent très fort. En témoigne le succès des différents marchés aux truffes de Lorraine organisés dans la région. Et cela n’est pas prêt de s’estomper car la demande est beaucoup plus forte que l’offre. La loi du marché fait que le kilo de truffes de Lorraine se négocie autour de 400 euros.

La Moselle entend suivre l’exemple de la Meuse, en avance dans l’exploitation de la truffe. Les trufficulteurs mosellans entendent en effet également créer une truffière-école, sur le modèle de celle de Saint-Rémy, en Meuse, afin de présenter leur savoir-faire. La structure pourrait voir le jour sur l’ancienne Base Aérienne de Metz-Frescaty, où un agrobiopole devrait être aménagé pour valoriser les petites productions locales à forte valeur ajoutée.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

0 points
Upvote Downvote

Un Commentaire

Répondre
  1. Onze ans après la plantation de mille chênes, pins, noisetiers, charmes et tilleuls, les premières truffes de Bourgogne ont été récoltées dans la carrière de la cimenterie de Héming, dans le Pays de Sarrebourg. Le site d’1,7 hectare a en effet été réhabilité en truffière artificielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des œufs de Lorraine avec Lorrain’Œuf !

Réhabilitation d’une bâtisse de caractère dans le Quartier Impérial à Metz