in

Renforcement du réseau Métrolor en Lorraine

Cent TER (Trains Express Régionaux) Métrolor supplémentaires devraient compléter d’ici fin août le dispositif existant de 540 rames. Le déploiement ne concerne pas uniquement le Sillon lorrain. 80 % de trains en plus circuleront par exemple entre Nancy et Commercy. La ligne Metz-Sarreguemines bénéficiera également de trois allers et retours quotidiens de plus.

Confrontée à une augmentation de la fréquence de 10 % par an, la SNCF a par ailleurs décidé d’intensifier le trafic vers le Luxembourg. Plus de 9 000 usagers quotidiens sont concernés. Aux heures de pointe, quatre TER seront au départ de Metz et six de Diddenuewen (Thionville). Ce renforcement est rendu possible par l’investissement de plus de 130 millions d’euros réalisé en gare de Metz, afin de désengorger le nœud ferroviaire, marqué notamment par l’aménagement de deux quais supplémentaires et la construction d’un nouveau poste d’aiguillage. La fréquence des TER sera aussi plus soutenue entre Epinal et Nancy avec correspondance vers Metz, ainsi que vers Verdun et Commercy.

La pénurie de conducteurs de trains ne devrait finalement affecter que 14 liaisons TER par jour, soit sept allers-retours. La SNCF a par ailleurs annoncé que 150 postes de cheminots étaient actuellement à pourvoir en Lorraine.

A noter enfin que la mise en service de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Est européenne entre Baudrecourt et Vendenheim, repoussée au 3 juillet en raison de l’accident mortel d’Eckwersheim, se traduira par deux allers-retours Luxembourg/Metz/Strasbourg/Lyon. Huit allers-retours par jour pour Strasbourg seront également programmés au départ de la Gare Lorraine TGV à Louvigny.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

0 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermeture de la boutique Cache Cache-Bréal à Forbach

Le Conseil de l’Europe fustige la fusion des régions en France