in ,

Fermeture de la boutique Cache Cache-Bréal à Forbach

Ouverte depuis 2005 Rue Nationale à Forbach, l’enseigne de prêt-à-porter féminin Cache Cache-Bréal fermera le 26 mars prochain. Cette annonce constitue une mauvaise nouvelle pour le commerce de la ville, une de plus. Cinq personnes seront licenciées.

Ecœurées, les employées savaient qu’un rachat était en cours depuis le mois de décembre par le groupe Beaumanoir, mais ne s’attendaient pas à voir fermer leur magasin qui tournait bien. Au final, sur les quatre boutiques franchisées gérées par leur patron, le magasin de Forbach est le seul à ne pas être conservé. Beaumanoir, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros l’année dernière, justifie son choix par l’image de Forbach et la proximité de la ville avec la frontière (!!!). Les clientes de l’enseigne sont furieuses. Et dire que le patron nourrissait encore un projet d’agrandissement avec l’ouverture d’une enseigne Bonobo pour hommes et femmes. Désormais, c’est une friche commerciale de 600 mètres carrés qui se dessine en centre-ville.

***

Das Geschäft Cache Cache-Bréal in Fuerboch geht zu machen

Uf seit 2005 NationalStross in Fuerboch, das Boutik von Kleeder for Fraaen Cache Cache-Bréal hert uf am 26 März. Diese Ankündigung ischt eine schlechte Nachricht for die Stadt Ökonomie, eines mehr. Fünef Personen verlieren ihr Plätz.

Dégutiert, die Arbeiter haben schon gewusst sinter im Dezember dass eine grosse Firma, Beaumanoir, dieses Geschäft kaufen wollte, awer sie haben nitt geglaubt dass ein Geschäft wu so gutt gegangen ischt zu macht. Um End, uf die vier Boutiks Cache Cache-Bréal mit dem selben Patron, ischt das Geschäft von Fuerboch das enzichte wu zu macht. Beaumanoir, wu 1,3 milliards Eüro letsch Johr geleischt hat, saht dass sie Fuerboch zumachen weil das Bild von die Stadt un weil Fuerboch nitt witt von der Granz ischt. Die Kunne han a Wut insich. Wä mon denkt dass der Chef noch vergressern gewillt hat mit der Marke Bonobo for Männer un Fraaen. Un jetzt, wärts nur mehr a grosses lehres Lokal von 600 m2 in mitte Stadt.

Rédigé par Franck WEITZEL

Plattophone passionné d’agro-écologie et d’histoire pour le Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

2 Commentaires

Répondre
  1. Un petit centre commercial est en cours d’aménagement depuis le début de l’été au cœur de Forbach sur le site de l’ancien supermarché Match du carrefour de Schœneck, fermé depuis plus d’un an. Le chantier est financé par le propriétaire du bâtiment. Le nouvel espace, dont l’ouverture est très attendue par les habitants du centre-ville, comprendra une supérette de 400 mètres carrés, ainsi que des cellules commerciales. Le magasin alimentaire arborera l’enseigne Coccinelle, qui fait partie de la même chaîne de distribution que les supermarchés Colruyt. Six anciens salariés de Match ont d’ores et déjà été recrutés. La supérette devrait ouvrir le 1er septembre. Une des cellules attenantes pourrait quant à elle accueillir une brasserie avec une terrasse.

  2. La direction de Conforama, enseigne détenue par le groupe sud-africain Steinhoff, a dernièrement annoncé la suppression de 1 900 emplois en 2020 et la fermeture de 32 magasins en France, dont trois en Lorraine : Gondreville, Morsbach-Forbach et Saint-Dié-des-Vosges. A Forbach, les commerçants regrettent un nouveau coup dur pour la zone commerciale du carrefour de l’Europe. Les 27 salariés sont médusés alors que le Conforama de Sarreguemines avait déjà fermé ses portes il y a plusieurs années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Cour des Comptes épingle le dossier INSEE de Metz

Renforcement du réseau Métrolor en Lorraine