970×90

Le cinéma Klub de Kinepolis a ouvert à Metz

Le cinéma Klub de Kinepolis a ouvert à Metz
Crédits Photo : le Klub, le cinéma art et essai façon Kinepolis à Metz (Laurent Ghesquiere)

Le groupe Kinepolis poursuit son implantation en Lorraine et plus particulièrement dans la métropole messine. L’exploitant belge a en effet ouvert et inauguré à la fin de l’été un cinéma art et essai Place Saint-Jacques, en centre-ville de Metz, dans le bâtiment de l’ancien Palace. Baptisée Klub, il s’agit de la première réalisation du genre de Kinepolis, davantage connu pour ses multiplexes grand public. Le nouvel établissement a deux ans pour obtenir le label art et essai selon le cahier des charges rédigé par la Ville de Metz.

Après huit mois de travaux intensifs débutés suite à la fermeture du Palace, les cinéphiles et les curieux ont découvert un cinéma plus spacieux, plus lumineux et plus agréable qui dispose de sept salles de projection, contre quatre auparavant au Caméo qui a également fermé dans l’attente de connaître sa reconversion. De quoi découvrir des films d’auteur en version originale dans des conditions optimales en plein centre-ville. Kinepolis a investi 2,5 millions d’euros pour rénover le bâtiment et rendre ses sept salles accessibles aux personnes à mobilité réduite, désormais toutes desservies par un ascenseur. Avec ses sièges très confortables, ses moquettes neuves et son design soigné, le Klub a déjà conquis ses premiers spectateurs. Les espaces d’accueil et de convivialité ont de même été complètement réaménagés à l’entrée avec l’installation d’un bar proposant des produits bio, d’un salon et de bornes de commande. Les artistes de street-art messins Kogaone et Leskule ont quant à eux peint à la bombe une fresque inspirée de l’univers du septième art sur la façade arrière du cinéma qui donne sur la Rue Jacques François Blondel.

A noter enfin que Kinepolis va continuer à se déployer dans l’agglomération messine avec les ouvertures annoncées de nouveaux cinémas généralistes dans les centres commerciaux Muse et Waves. Histoire de verrouiller son monopole dans l’offre cinématographique locale.

Articles connexes

1 Commentaire

  1. Jacques

    A propos du cinema club, ce n’est pas du tout une bonne nouvelle… Le cinema a seulement demenage du centre ville pour muse, ce qui le rend moins accessible et plus cher… (un euro de plus la place pour l’instant)…
    Merci tout de meme pour vos articles, tres interessants et de bonne qualite!

    Reply

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OU
Au cœur de l'information en Lorraine
Pour plus d'infos, inscrivez-vous à notre Newsletter !
Soutenez nous en partageant et en aimant nos articles et notre site sur Facebook, Twitter et Google+ !
Annonce pop-up