970×90

Le Centre des Congrès Robert Schuman pour faire rayonner Metz

Le Centre des Congrès Robert Schuman pour faire rayonner Metz
Crédits Photo : le Centre des Congrès Robert Schuman de Metz (Luc Boegly)

Après plusieurs années de chantier et quatre années après Nancy, Metz a dernièrement inauguré avec faste son nouveau Centre des Congrès. Baptisé Robert Schuman, il a été dessiné par l’architecte français Jean-Michel Wilmotte.

Situé en face du Centre Pompidou-Metz, l’équipement, qui a représenté un investissement de 57 millions d’euros, brille par sa sobriété, reflétée par l’utilisation de 10 750 blocs de pierre de Jaumont et de 3 800 mètres carrés de vitrage sur sa façade. Il impressionne cela dit aussi et surtout par sa très grande fonctionnalité. L’idée était en effet de ne pas faire concurrence à l’architecture du centre d’art contemporain et d’offrir aux congressistes des espaces modulables à souhait. Le résultat est à la hauteur des attentes des acteurs institutionnels et économiques de la ville. Avec une superficie de 15 000 mètres carrés baignée de lumière tout en étant casée dans un environnement contraint à proximité immédiate de la gare dans le Quartier de l’Amphithéâtre, il est en effet doté d’un auditorium de 1 200 places. 80 évènements, dont 26 congrès, sont d’ores et déjà programmés, ce qui représente 47 000 journées congressistes. Certains d’envergure nationale ont déjà eu lieu, à l’image de l’ESWC (Electronic Sports World Convention), une compétition internationale ouverte au public dédiée aux jeux vidéos. Celle-ci a attiré des milliers de fans les 8 et 9 septembre. Les deux prochaines éditions de l’évènement numérique se dérouleront d’ailleurs encore à Metz. De quoi conforter le positionnement art et technologie de la métropole messine déjà matérialisé par la présence de l’espace TCRM-Blida, de start-ups reconnues ou encore de l’Expressive GameLab de l’Université de Lorraine, premier laboratoire universitaire dédié aux jeux vidéos en France.

La gestion du nouveau Centre des Congrès de Metz a été confiée à GL Events, déjà en charge du Parc des Expositions de Metz-Grigy. Avec des retombées économiques estimées à quinze millions d’euros par an, l’équipement doit permettre à la métropole lorraine de jouer dans la cour des grands en concourant à son attractivité, en changeant son image et en réaffirmant sa position géographique au cœur de l’Europe. Pour qu’il y ait eu le TGV, le Centre Pompidou et le Centre des Congrès.

Articles connexes

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OU
Au cœur de l'information en Lorraine
Pour plus d'infos, inscrivez-vous à notre Newsletter !
Soutenez nous en partageant et en aimant nos articles et notre site sur Facebook, Twitter et Google+ !
Annonce pop-up