Situé sur les hauteurs de Nilvange et de Hayange, entre forêt et zones urbanisées, le crassier du Konacker, dans la Vallée de la Fensch, en Moselle, est un centre important du recyclage des déchets industriels en Lorraine. 650 000 tonnes issues du laitier sidérurgique y sont produites chaque année pour fournir les chantiers routiers de la région.

C’est ici que furent déversés les déchets sidérurgiques provenant des hauts-fourneaux de la Vallée de la Fensch. 24 millions de tonnes de ces déchets, que l’on désigne également sous le terme de laitier, ont été ainsi déversés en près d’un siècle sur le crassier de Nilvange. Ils représentent aujourd’hui une manne importante de matériaux à recycler pour être utilisés dans les travaux publics. En effet, sur les onze millions de tonnes de granulats commercialisées annuellement en Lorraine, 15 % proviennent de matériaux recyclés.

bulldozer
Exploitation du laitier sidérurgique sur le crassier du Konacker (Crédits photo : Fensch Vallée Actualités)

Au fil du temps, les déchets sidérurgiques se sont sédimentés et ont formé des petits vallons gris dans cette immense carrière à ciel ouvert. Le crassier du Konacker appartient à Eurovia, mais c’est la Société Lorraine d’Agrégats qui l’exploite. Après avoir été déroché par un énorme bulldozer de 72 tonnes, le laitier est scalpé et acheminé vers les installations de concassage et de criblage du site pour être transformé en gravillons ou en sable qui pourront être utilisés comme matériaux de remblaiement dans l’aménagement des voiries et de chaussées. A noter que des gravats issus de chantiers de déconstruction y sont également amenés pour subir la même transformation et ainsi être réutilisés. Près de 400 tonnes de laitier peuvent être recyclées par heure.

granulats
Recyclage et transformation du laitier sidérurgique en granulats (Crédits photo : Fensch Vallée Actualités)

Au fur et à mesure de l’exploitation du laitier, les paysages lunaires du site changent de physionomie et le crassier retrouve petit à petit son allure d’avant l’épopée sidérurgique. Les parties du crassier qui ont été recyclés sont ensuite réaménagées avec l’apport de terre inerte. Il faudra encore plusieurs années à la Société Lorraine d’Agrégats pour extraire et finir d’exploiter le crassier du Konacker. Il n’y aura alors plus aucune trace de pollution industrielle sur ce site de 83 hectares. Une fois dépollué et végétalisé, le crassier pourrait accueillir une zone d’habitations. Il faut dire qu’il représente un réservoir foncier important pour la commune de Nilvange qui entend se développer.

S'identifier

Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte? Enregistrez-vous

Mot de passe oublié ?

Entrez vos données de compte et nous vous enverrons un lien pour réinitialiser votre mot de passe.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

S'identifier

Privacy Policy

Pour utiliser le login social, vous devez accepter le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Add to Collection

No Collections

Here you'll find all collections you've created before.

Avant de partir . . .

Recevez chaque semaine le meilleur de l'actualité lorraine directement dans votre boîte mail !

Ne vous inquiétez pas, nous ne spammons pas !

Close
Close