in ,

Des armes de l’Evêque de Toul Hugues des Hazards

Le cloître de la cathédrale de Toul (Crédit photo : Thomas RIBOULET pour le Groupe BLE Lorraine)

Illustrant le début d’un texte imprimé dans le premier quart du XVIème siècle, la lettrine présentée ci-dessous (un R majuscule) a été enluminée d’une manière aussi sobre qu’efficace.

Au cœur de l’initiale en effet, entre le jambage et la panse du R figure un écu, que l’on peut blasonner ainsi : d’azur à la croix d’argent cantonnée de quatre dés d’argent portant le chiffre un de sable.

armes de Hugues des Hazards
Lettrine figurant les armes de l’Evêque de Toul Hugues des Hazards (Crédits photo : Kévin GOEURIOT pour le Groupe BLE Lorraine)

Il s’agit là des armes de Hugues des Hazards, Evêque de Toul de 1506 à 1517. Hugues des Hazards … Que voilà un personnage qui n’a justement pas choisi son blason, au hasard ! Ce sont là des armes parlantes. Un blason qui établit un lien entre l’objet représenté et le nom de son propriétaire. Le dé étant en effet un jeu de hasard, il est normal et presque logique que l’évêque Hugues des Hazards ait choisi d’en mettre sur son blason. Un blason où se remarque aussi une croix car oui, il s’agit quand-même d’un évêque. Un évêque dont la crosse figure d’ailleurs en arrière-plan, la volute tournée vers la marge du document, c’est-à-dire vers l’extérieur. Un détail, me direz-vous, et pourtant, les abbés, qui eux sont enfermés dans leurs monastères, sont, à l’inverse, représentés avec des crosses tournées vers eux-mêmes, ou vers l’intérieur d’un document.

Rédigé par Kévin GOEURIOT

Historien de la Lorraine, écrivain et professeur d’histoire-géographie pour le Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Béhourd

Succès de la première édition de la Fête des Arbalétriers à Pouilly

pressoir

Du pressoir de Nouilly en Moselle