in , ,

La Maison Chardin récolte le miel des Vosges depuis 1883

La Maison Chardin entretient la passion du miel et des abeilles depuis 1883 dans les Vosges (Crédits photo : Valentine Jamis)

De la Ruche Voirnot aux Ruchers Chardin Laval en passant par les Etablissements d’Apiculture Chardin, depuis 1883, la Maison Chardin en a connu des évolutions. Mais ses valeurs restent inchangées.

Joseph Chardin est à l’origine de cette maison apicole. C’est son ami l’Abbé Voirnot qui lui enseigne l’apiculture. Celui-ci effectue des recherches sur les abeilles depuis plusieurs années déjà. Elles le mènent à créer la ruche éponyme Voirnot, qui est encore utilisée aujourd’hui. A partir de 1920, c’est Auguste, fils aîné de Joseph, qui fait évoluer l’activité apicole avec ses fils Pierre et Jean.

ruche
La Maison Chardin pratique une apiculture transhumante (Crédits photo : Valentine Jamis)

Pierre développe à son tour Les Ruchers Chardin au départ à la retraite de son père en 1960. Avec sa femme Paulette, ils font vivre la petite boutique de miel de Martigny-les-Bains en organisant des visites de ruches en verre pour les enfants et leurs parents. N’ayant pas eu d’enfant, c’est leur neveu, Etienne Laval, qui décide de poursuivre l’aventure des Ruchers Chardin Laval en 1984.

Aujourd’hui, c’est la cinquième génération qui a pris le relais. Léo, fils d’Etienne, et Anthony, son ami de longue date, puisent dans l’expérience des quatre générations précédentes pour pratiquer ce qu’ils aiment appeler une apiculture du bon sens. Guidés par la nature, au rythme des saisons, ils pratiquent ainsi une apiculture transhumante, comme le faisaient leurs aïeux. A l’époque, la transhumance se faisait à cheval. Aujourd’hui, Léo et Anthony parcourent la Lorraine en camion.

miel
Six saveurs différentes de miel sont proposées (Crédits photo : Valentine Jamis)

C’est en échange des bons soins apportés aux abeilles et avec l’humilité nécessaire à l’exercice de leur métier qu’ils récoltent le précieux nectar. Ils proposent six miels aux saveurs distinctes : du miel de sapin, une spécialité des Vosges, du miel de forêt, mais aussi des miels de tilleul, d’acacia, de fleurs et de printemps. Alimentation, beauté, apithérapie, les bienfaits du miel son connus depuis la nuit des temps.

apiculteur
Dans la campagne lorraine près de Martigny-les-Bains (Crédits photo : Valentine Jamis)

A leur côté, Nina, sœur de Léo, installe l’entreprise familiale dans l’ère digitale. Le manque de fréquentation à Martigny-les-Bains a mené à la fermeture de la petite boutique, laissant place à l’ouverture d’une boutique en ligne en janvier 2021. On y retrouve la fameuse boîte en métal d’un kilogramme utilisée depuis plusieurs générations pour sa praticité et sa technicité. Incassable lors des expéditions, elle permet par ailleurs une meilleure conservation du miel. Ce conditionnement est plus écologique car recyclé, recyclable, et plus léger que le verre. A noter enfin que l’emblématique boîte en métal a été modernisée avec la création d’une étiquette avant-gardiste qui casse les codes habituels du secteur du miel, tout en rendant honneur à l’histoire de la Maison Chardin.

Rédigé par Rédaction BLE Lorraine

La Rédaction du Groupe BLE Lorraine, premier média et think tank indépendant de Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

biomasse

Mise en service de la centrale biomasse de Montigny-lès-Metz

plante

De l’ingénieur lorrain Mathieu de Dombasle