in

Découverte d’un nouveau site archéologique gallo-romain près de Saint-Quirin

Fouilles du site archéologique découvert près de Vasperviller (Crédits photo : ARAPS)

L’équipe de prospection de l’Association de Recherche Archéologique du Pays de Sarrebourg (ARAPS) a découvert en décembre 2019 un nouveau site gallo-romain exceptionnel au Sauvageon, dans la forêt de Saint-Quirin, près de Vasperviller. Les fouilles sont toujours en cours.

Depuis l’autorisation de sondage obtenue de la part de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), les découvertes s’accumulent sur les plus de cent mètres carrés fouillés de ce site qui est sans comparaison dans le paysage archéologique du Sud de la Moselle. Le nombre de stèles mises au jour est en effet impressionnant. La forme du tertre retrouvé est inédite. Les pierres taillées dégagées témoigneraient d’un monument funéraire. Un gros bloc évoque quant à lui une stèle maison. Les tessons de céramique retrouvés par les membres de l’ARAPS ont d’ores et déjà permis de dater le site gallo-romain entre le Ier et le IIème siècle après Jésus-Christ. Des os, des clous de brancards et des morceaux de verre très bien conservés ont également été mis au jour, tout comme des pierres triangulaires qui couvraient des murets et des tuiles, une première dans le secteur, qui laissent entrevoir l’existence d’un monument ou d’un sanctuaire.

La découverte inattendue de ce nouveau site archéologique d’importance pose beaucoup de questions auxquelles l’ARAPS tentera de réponse dans ses nouveaux locaux de Saint-Quirin. L’occupation gallo-romaine était en effet déjà attestée dans la forêt de Saint-Quirin, avec notamment le site de la Croix Guillaume non loin de là, où l’habitat est très dispersé. Mais ce monument près de Vasperviller revêt encore plein de mystère.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Un Commentaire

Répondre
  1. Lors de son Assemblée Générale, l’Association de Recherche Archéologique du Pays de Sarrebourg a dévoilé un magnifique bas-relief de 21,2 cm de haut sculpté dans un grès à Voltzia qui représente la déesse gauloise Epona. Quasiment intact, celui-ci a été retrouvé lors des fouilles effectuées sur le site gallo-romain du Sauvageon, dans la forêt de Saint-Quirin, près de Vasperviller. Cette incroyable découverte constitue un témoignage rarissime de l’époque gallo-romaine. Assise en Amazone sur un cheval, Epona tient la bride de sa monture. Protectrice des chevaux, c’est aussi la déesse qui emmène l’âme des défunts dans l’au-delà. C’était l’une des seules divinités à ne pas avoir d’homologue romain. Elle fut vénérée pendant toute l’époque romaine, particulièrement dans les provinces de l’Est et aussi un peu en Germanie. Dans la forêt de Saint-Quirin, son bas-relief sculpté a été retrouvé près d’un tertre circulaire empierré et de cinq sépultures d’enfants datant du Ier au IIIème siècle après Jésus-Christ. Une autre statue d’Epona liée à une sépulture d’enfant avait déjà été dégagée non loin de là, à la nécropole de la Croix Guillaume. Remontant au début du IIIème siècle après Jésus-Christ, celle-ci est depuis exposée au Musée du Pays de Sarrebourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Amazon

Amazon ouvre un gigantesque centre de distribution à Metz

Hôtel Crystal-Best Western

Agrandissement et rénovation de l’hôtel Crystal à Nancy