in , ,

Un cinéma holographique remplace TigerWorld au Zoo d’Amnéville

Le Zoo d'Amnéville propose la plus grande expérience de cinéma holographique au monde (Crédits image : Zoo d'Amnéville)

Exit TigerWorld avec son spectacle de dressage et de domptage qui avait terni la réputation du Zoo d’Amnéville. Dans leur volonté de réintégrer l’Association Européenne des Zoos et Aquariums (EAZA), Prudentia Capital et la nouvelle direction du Zoo d’Amnéville ont en effet transformé l’immense salle de 2 000 places en cinéma holographique grand format. Le plus grand du monde !

Depuis le mercredi 30 juin, le Zoo d’Amnéville propose ainsi la plus grande expérience de réalité étendue au monde. Grâce à un écran holographique de 300 mètres carrés, à un canevas de projection en trois dimensions de 400 mètres carrés, à 250 000 lumens de lumière et à 16 000 watts de son, celle-ci fait découvrir différents animaux, à l’image du tigre, de la baleine bleue, du lynx ou encore du boa dans leurs milieux naturels. L’idée est de présenter la réalité de la vie animale de manière pédagogique dans un souci de délivrer un message pour préserver l’environnement. La nouvelle attraction colle parfaitement à la nouvelle stratégie du zoo. L’expérience proposée s’inscrit en complément du parcours de visite. Il faudra d’ailleurs s’acquitter d’un supplément au billet d’entrée pour en profiter.

Un effort qui en vaut la chandelle car les effets visuels, la qualité des images et leur envergure nous en mettent plein la vue ! Les hologrammes sont en effet les plus grands du monde. Ils ont été réalisés avec l’expertise des ethnologues et des responsables animaliers du Zoo d’Amnéville, afin de les rendre plus vrais que nature. Ordinateurs et systèmes de projection ont remplacé la cage aux tigres et tournent en coulisses pour donner vie à cette technologie de pointe. L’expérience devrait encore évoluer à l’avenir en ajoutant davantage d’interactions entre les animaux projetés et les spectateurs.

A noter enfin que le Zoo d’Amnéville accueille d’autres nouveautés à l’occasion de sa réouverture après la période de confinement liée au Covid-19, parmi lesquelles une rampe pour nourrir les girafes et une aire de jeux pour enfants avec un toboggan vertigineux.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Audun-le-Tiche

Ouverture du Musée archéologique d’Audun-le-Tiche

livre

Le conteur lorrain Daniel Dubourg publie son premier roman