in ,

Ouverture du Musée archéologique d’Audun-le-Tiche

Le nouveau Musée archéologique d'Audun-le-Tiche (Crédits photo : SAHLA)

Un nouveau musée ouvre en Lorraine, plus précisément à Audun-le-Tiche, dans le Pays-Haut mosellan. Après dix ans d’attente, la Société Audunoise d’Histoire Locale et d’Archéologie (SAHLA) dispose enfin d’un écrin pour présenter ses magnifiques collections.

Le Musée archéologique d’Audun-le-Tiche a enfin ouvert ses portes au public samedi 3 juillet dans le cadre de la Nuit des Musées. L’aboutissement d’un projet de dix ans porté par la SAHLA. Un temps long pour dénicher un espace d’exposition, trouver des financements et installer vitrines et objets. L’ancien temple protestant a été retenu. D’importants travaux de rénovation et d’aménagement y ont été menés pendant deux ans pour le transformer en musée et y installer les collections. Les membres de la SAHLA ont ensuite encore dû patienter huit mois supplémentaires en raison des restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19.

necropole
La nécropole mérovingienne d’Audun-le-Tiche (Crédits photo : CH57390)

Aujourd’hui, ils sont heureux de pouvoir faire découvrir au public le résultat des fouilles archéologiques effectuées à la nécropole mérovingienne, sous la Place du Château et dans quelques communes voisines d’Audun-le-Tiche. Une fierté et un soulagement de ne plus voir ces trésors prendre la poussière dans des cartons. Le nouveau musée présente en effet sur 300 mètres carrés d’exposition répartis sur deux niveaux des objets remarquablement conservés datant de la préhistoire, de l’Antiquité et du Moyen-âge jusqu’au XVIIIème siècle. Parmi ces chefs-d’œuvre, on trouve notamment une superbe croix pattée mérovingienne classé à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. A noter enfin que les collections sont amenées à être régulièrement renouvelées.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Un Commentaire

Répondre
  1. Déjà inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 2016, la nécropole mérovingienne et les vestiges gallo-romains d’Audun-le-Tiche ont dernièrement été classés cette fois au titre des Monuments Historiques. Depuis les années 1970, sur les lieux dits du « Bois de Butte », les archéologues et les bénévoles de la Société Audunoise d’Histoire Locale et d’Archéologie (SAHLA) ont découvert plus de 200 tombes et sarcophages contenant des milliers d’objets datés du VIIème siècle. Le site est d’autant plus remarquable qu’il abrite également des vestiges gallo-romains, à savoir un fanum (petit temple) et un puits votif, qui furent réutilisés à l’époque mérovingienne.

    Ce classement au titre des Monuments Historiques inclut la totalité des sépultures découvertes, ainsi que le puits votif, le fanum et les vestiges enfouis. Le calvaire, le chemin de croix, daté de 1952, et la chapelle des mineurs restent quant à eux toujours inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

    A noter enfin que les collections d’objets sont présentées dans le nouveau Musée archéologique d’Audun-le-Tiche qui a ouvert ses portes en 2021 dans l’ancien temple protestant de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

My Fitness Team

Ouverture de My Fitness Team à Boulay-Moselle

Extended Reality World

Un cinéma holographique remplace TigerWorld au Zoo d’Amnéville