in ,

Un nouvel hôpital Emile Durkheim pour Epinal

Le nouveau Centre Hospitalier Emile Durkheim (Crédits photo : Ville d'Epinal)

Les équipes médicales et les patients sont en train de prendre possession du nouvel hôpital d’Epinal. Le Centre Hospitalier Emile Durkheim, dans sa nouvelle configuration située juste en face de l’ancien établissement, a doublé sa superficie pour atteindre désormais 56 000 mètres carrés, dont 8 000 mètres carrés de plateau technique répartis sur six niveaux.

La structure, construite en forme de peigne pour faire entrer un maximum de lumière naturelle, s’étire sur 240 mètres de long. Elle est dotée de cinq salles de bloc opératoire, de deux scanners et d’une Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM). Près de 40 000 séjours devraient y être comptabilisés à l’année. Le nouveau Centre Hospitalier Emile Durkheim d’Epinal dispose de 324 lits au total, dont 45 dédiés à l’hospitalisation de jour, soit 88 de plus que dans l’ancien établissement. Plus de 90 % des chambres, d’une superficie de vingt à trente mètres carrés, sont individuelles.

Le service de réanimation d’Epinal est à présent le plus moderne de Lorraine. Il comporte 18 lits, soit six supplémentaires, répartis dans des cellules individuelles à l’atmosphère apaisante dotées d’équipements à la pointe de la technologie. Les lits de réanimation pèsent en effet désormais les patients en permanence, afin de suivre leur perte de poids au quotidien.

L’établissement a par ailleurs été équipé d’un système de transport pneumatique. Celui-ci permet d’acheminer les prélèvements sanguins, des instruments, des poches de sang ou encore des médicaments cytotoxiques à tout moment de manière sécurisée. Le dispositif se répartit en 31 stations qui desservent les différents services de l’hôpital, en particulier les blocs opératoires, les urgences, la pharmacie et les soins intensifs. Un véritable réseau constitué d’un kilomètre de tubes qui évite au personnel hospitalier d’aller chercher les prélèvements au laboratoire et lui fait ainsi économiser un temps précieux. Comme à l’Hôpital de Mercy, près de Metz, des tortues, sorte de robots autonomes, acheminent les chariots à travers les six niveaux de l’établissement spinalien.

La construction du nouveau Centre Hospitalier Emile Durkheim a également permis de fusionner les deux maternités de la cité des images, à savoir celle de l’hôpital en tant que telle et celle de la polyclinique privée La Ligne Bleue. Les 35 salariés associés à cette dernière, principalement des sages-femmes et des auxiliaires de puériculture, intégreront très prochainement les effectifs de l’hôpital. Désormais réunies au sein du même établissement, les deux entités s’attendent à accueillir 1 500 naissances par an sur un site unique. Le transfert de la maternité La Ligne Bleue à Emile Durkheim a libéré des locaux du côté de la polyclinique qui seront occupés par l’activité de dialyse. Ce transfert en sens inverse interviendra après la requalification de l’ancienne maternité, ce qui nécessitera deux ans de travaux.

A noter enfin que le nouveau Centre Hospitalier d’Epinal a représenté un investissement de 150 millions d’euros, sans compter les coûts du terrassement et de la déconstruction à venir de l’ancien hôpital. 1 750 personnes y travaillent.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

chevauchée de la mort

De la Guerre de 1870-1871 en Lorraine

anneau

La légende de Saint Arnoul et de l’anneau