in , ,

Un nouveau siège pour l’AFAEDAM au Technopôle de Metz

Le Panoramic, nouveau restaurant à Metz-Technopôle (Crédits photo : AFAEDAM)

Implantée à Moulins-lès-Metz depuis près de soixante ans, l’Association Familiale pour l’Aide aux Enfants Déficients de l’Agglomération Messine (AFAEDAM) s’est dernièrement installée dans son nouveau siège et ses ateliers flambants neufs situés à Metz-Technopôle.

La structure, qui vient en aide à 400 familles de la métropole messine, a ainsi concrétisé un véritable rêve qui a représenté un investissement d’environ dix millions d’euros. Le nouveau site comprend le siège de l’association, le regroupement de deux Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) qui ont fusionné et un restaurant ouvert au public. Baptisé le « Panoramic », celui-ci peut servir jusqu’à 72 couverts. La partie industrielle et technique, qui s’étend sur 4 500 mètres carrés de locaux modernes et fonctionnels, se répartit entre les ateliers destinés aux travailleurs adultes handicapés et le Service d’Education et de Soins Spécialisés (SESSAD). Au total, 230 personnes travaillent sur le site messin, dont 170 souffrent d’un handicap. Ces dernières y réalisent de la sous-traitance pour de grandes entreprises, notamment dans le domaine de la plasturgie, mais aussi de nouvelles activités spécialement développées comme la couture ou encore la couverture des livres des Bibliothèques-Médiathèques de Metz.

A noter enfin que l’AFAEDAM a également investi cinq autres millions d’euros dans la construction d’une quarantaine de logements pour adultes handicapés à Marly, près de Metz.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Un Commentaire

Répondre
  1. Modèle d’habitat inclusif, le Clos Philippe Ricord a dernièrement été inauguré à Marly-Frescaty après 18 mois de travaux. L’ensemble comprend 32 appartements de type T1 et huit autres de type T2, mais aussi des espaces de vie communs dans un environnement sécurisé. Il est avant tout destiné à être occupé par des personnes handicapées qui travaillent en ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) ou en milieu ordinaire, ainsi que par des personnes âgées. Il a été baptisé en l’honneur du président fondateur de l’AFAEDAM (Association Familiale pour l’Aide aux Enfants Déficients de l’Agglomération Messine), structure qui a porté le projet et qui entend trouver des solutions au fur et à mesure de l’avancée en âge des enfants. Rappelons que l’habitat inclusif constitue une alternative entre un logement ordinaire et un hébergement en institution. A noter enfin que le Clos Philippe Ricord a représenté un investissement de 4,3 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

renard

Le renard roux en Lorraine

mode

Trois enseignes de mode quittent le centre-ville de Bar-le-Duc pour la Grande Terre