in

Restauration de l’église Saint-Joseph de Montigny-lès-Metz

Les façades de l'église Saint-Joseph de Montigny-lès-Metz ont été restaurées (Crédits photo : Fondation du Patrimoine de Lorraine)

En partenariat avec la Fondation du Patrimoine, l’église Saint-Joseph de Montigny-lès-Metz a été restaurée.

L’édifice, de style néo-roman rhénan, a été inauguré le 29 juillet 1906 après trois ans de travaux du temps de la première Annexion au Reich pour répondre au besoin de culte de la population catholique qui était en forte augmentation dans la commune depuis le milieu du XIXème siècle. Les habitants ne pouvaient auparavant assister aux offices qu’en l’église Saint-Privat qui avait souffert des vicissitudes de l’histoire au cours des siècles passés et en la chapelle Saint-Antoine de Padoue. Mais cette dernière était cela dit avant tout réservée aux religieuses de l’abbaye bénédictine construite au XVIIème siècle et agrandie au XVIIIème siècle.

Les travaux, qui se sont déroulés en deux phases, ont concerné la réfection des enduits et des pierres des façades avant et arrière, des demi-côtés, du chœur et du clocher. La zinguerie a également été rénovée pour renforcer l’étanchéité de l’édifice et préserver les fresques des voûtes elles-mêmes restaurées entièrement en 2008 et en 2011.

cmocher église Saint-Joseph Montigny-lès-Metz
Le clocher de l’église Saint-Joseph de Montigny-lès-Metz s’élève à 75 mètres (Crédits photo : Fondation du Patrimoine de Lorraine)

Elevée en pierre de Jaumont sur un plan basilical avec trois nefs, l’église Saint-Joseph de Montigny-lès-Metz domine la Place Jeanne d’Arc du haut de sa flèche qui culmine à 75 mètres. Sa façade est percée de trois portes, dont le grand portail qui est surmonté de la statue de Saint Joseph, patron de l’édifice. Arborant des moellons, des arcatures et des bandes lombardes, elle présente une belle symétrie et des arcades aveugles surmontées par une galerie à baies géminées. Bien que de dimensions imposantes, la tour clocher centrale de l’église n’en reste pas moins harmonieuse.

A l’intérieur, les lieux abritent des vestiges des anciennes églises de Montigny-lès-Metz, à l’image d’un Christ en bois et d’une statue de Saint Privat en pierre, tous les deux du XVème siècle, ainsi que d’une Vierge à l’enfant en pierre du XVIIème siècle et d’un chemin de croix sculpté monumental. Outre les vitraux qui regorgent de symboles, de personnages et d’armoiries, l’église Saint-Joseph est marquée par l’omniprésence de dragons. Ces derniers se retrouvent partout. Sur les verrières, sur les stalles, sur le baldaquin, sur les chapiteaux ou encore d’un rouge vif dans le transept. Les décors peints figurent également le Christ en gloire dans l’abside et les quatre fleuves du paradis, à savoir le Tibre, l’Euphrate, le Phison et le Gihon, avec les fleurs du Jardin d’Eden dans la coupole. Par ailleurs, la chaire à prêcher, richement décorée et ornée des douze apôtres, repose quant à elle sur seize colonnettes de marbre vert antique.

fresques église Saint-Joseph Montigny-lès-Metz
Les fresques de l’église ont été restaurées en 2008 et en 2011 (Crédits photo : Fondation du Patrimoine de Lorraine)

Après le château de Courcelles et la chapelle Saint-Privat qui a été sauvée d’une disparation certaine il y a quelques années, la restauration de l’église Saint-Joseph constitue une nouvelle étape dans la préservation du patrimoine communal. Si le château seigneurial, la vieille église ou encore l’Abbaye Saint-Antoine ont disparu depuis longtemps, les ruines de la Tour Charles Quint pourraient elles-aussi être préservées à l’avenir.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

4 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Porte Saint Nicolas Nancy

Restauration de la Porte Saint-Nicolas à Nancy

Côtes de Toul

Le Toulois en Lorraine