in

Nouvelle famille à Harprich pour deux cigogneaux abandonnés

Ravitaillement des cigogneaux (Crédits photo : Pascal KWIATKOWSKI pour le Groupe BLE Lorraine)

Deux cigogneaux abandonnés en Meuse ont dernièrement trouvé une famille d’adoption à Harprich en Moselle grâce à l’action du Centre de Sauvegarde de la Faune Lorraine (CSFL), situé à Valleroy en Meurthe-et-Moselle, et au spécialiste du grand échassier dans la région Dominique Klein. Retour sur une expérimentation inédite et un très bel exemple de solidarité animale en Lorraine.

Tout commence en Meuse il y a quelques semaines après le passage d’une martre dans un nid de cigognes blanches installé sur un pylône électrique. Sur les cinq œufs couvés, seul un est dévoré mais le couple de cigognes, apeuré, abandonne le nid et les quatre autres œufs. Témoin de la scène, un riverain prévient le Centre de Sauvegarde de la Faune Lorraine qui récupère alors les œufs. Deux cigogneaux parviennent finalement à naître. Estimant qu’il est préférable de les confier à d’autres parents cigognes plutôt que de les élever à Valleroy pour qu’ils parviennent à l’âge adulte, le CSFL se met à la recherche d’une famille adoptive. Cette stratégie est déjà menée avec d’autres espèces. Mais il s’agit d’une expérimentation complètement inédite pour les cigognes blanches.

Le CSFL jette alors son dévolu sur l’un des trente nids répertoriés sur les toits, plateformes et autres poteaux électriques du petit village de Harprich, près de Morhange, pour y réintroduire les deux cigogneaux orphelins. Le couple de ce nid semble en effet constituer la famille d’adoption idéale avec des petits du même âge et de la même corpulence. Autant de critères importants et pertinents pour éviter que les deux cigogneaux meusiens ne soient délaissés lors des repas quand le ballet aérien des échassiers commence pour nourrir les jeunes. Pour information, l’importance de la colonie de cigognes blanches de Harprich s’explique par l’abondance de nourritures qu’il est possible de trouver à proximité avec la décharge, les champs et les étangs. L’opération a également été rendue possible par l’hécatombe constatée cette année chez les cigogneaux en Moselle pendant les Saints de Glace qui ont donc libéré de la place dans les nids. En effet, selon Dominique Klein, qui a déposé les deux cigogneaux dans leur nouveau nid et qui en assurera le suivi, il est tombé plus de trente millimètres d’eau le lundi 11 mai juste avant des gelées matinales. Un évènement climatique qui a été fatal pour tous les cigogneaux pesant moins d’1,5 kilogramme.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

5 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

curé

Du curé de Fraimbois

Haras de Sarralbe

Le Haras de Sarralbe entre dynastie Voyer d’Argenson et révolution