in ,

Retour de la statue du Duc Charles V à Nancy

Carte postale ancienne représentant la statue de Charles V de Lorraine en l'Eglise des Cordeliers (Crédits photo : Ville de Nancy)

Longtemps assimilée à tord à Louis XIV, une sculpture en pierre du XVIIIème siècle du Duc de Lorraine Charles V, qui avait mystérieusement disparue en 1936, est dernièrement revenue dans la cité ducale après plus de 80 ans d’exil.

A l’origine, la statue était exposée sur un piédestal surmonté d’un médaillon en l’Eglise des Cordeliers. Acquise chez un marbrier en 1840, l’œuvre avait été installée en ces lieux pour créer un monument à la mémoire de Charles V, Duc de Lorraine, qui n’a pourtant jamais régné en son pays. Elle était accompagnée d’une inscription et de deux drapeaux figurant les armes des Duchés de Lorraine et de Bar. Propriété de la Ville de Nancy, la statue fut déposée au moment du réaménagement de l’église décidé par le Directeur du Musée Lorrain en 1936, avant de disparaître complètement de la circulation.

L’œuvre refait surface en 2005. Avec un pied tronqué, un bras amputé, un glaive retiré et un nez refait certainement pour la faire correspondre aux traits de Louis XIV, beaucoup plus solvable sur le marché de l’art que Charles V de Lorraine. La statue est ensuite mise en vente par un antiquaire parisien à 300 000 euros. C’est Charles Gaffiot, commissaire d’exposition passionné d’histoire lorraine qui révéla la vraie nature de l’œuvre après avoir été consulté par le vendeur. Ce dernier se résolut finalement à la restituer à la Ville de Nancy sans aucune contrepartie après des années de procédures juridiques. Charles V de Lorraine a ainsi fait son retour, en toute discrétion, dans la cité ducale en février 2020. La statue a été entreposée dans les réserves des musées nancéiens pour y être restaurées puis présentée au public.

Mais un Charles V peut en cacher un autre. Ou plutôt une autre sculpture de l’intéressé. Un buste même qui ressemble énormément à la statue qui vient de revenir en Lorraine. Certains l’attribuent même à Rémy-François Chassel, le grand sculpteur lorrain des Lumières. Ce qui est également intéressant, c’est que le Musée Lorrain ne possédait jusqu’à présent que des bustes de Charles V de petite taille en argile. L’institution a donc jeté son dévolu sur ce buste en marbre de grand format pour compléter ses collections. La galerie parisienne le vendait depuis 2010 à 130 000 euros. Trop cher pour la Ville de Nancy qui a dangereusement attendue pendant des années jusqu’à ce que le prix soit abaissé à 60 000 euros en 2019. Désormais acquise, la pièce devrait être exposée au Château de Lunéville, avant d’intégrer le futur parcours permanent du Musée Lorrain actuellement en cours de rénovation.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

2 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

droit local

Du droit au blasphème même en Moselle

Le Quai Metz

Rénovation du centre socioculturel Le Quai à Metz