in , ,

Histoire de l’Hôtel de Lillebonne à Nancy

Façade de l'Hôtel de Lillebonne à Nancy (Crédits photo : G. Garitan)

Parmi les hôtels particuliers de la Ville Vieille de Nancy, on ne peut pas passer à côté de l’Hôtel de Lillebonne, situé à l’angle des Rue du Cheval Blanc et de la Source, qui accueille les locaux de la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) du même nom. Sports et détente, danse et théâtre, expression artistique et créations, musique, gourmandises, langues, ce sont plus d’une centaine d’activités qui y sont proposées à destination des jeunes et des moins jeunes. Pour en savoir plus vous pouvez consulter le site internet de la MJC ou la plaquette des activités.

Mais intéressons-nous surtout au bâtiment, ainsi qu’à son histoire et de celle de la famille qui lui a donné son nom. Car Lillebonne est une ville qui, par le passé, a appartenu à la famille des Ducs de Lorraine. Ne cherchez pas dans la région, c’est en Normandie, en Seine-Maritime plus précisément, qu’il faut regarder, juste à côté de Tancarville. Les liens sont nombreux entre la Lorraine et la Normandie.

L’histoire de ce bâtiment commence en 1578. Le commanditaire s’appelle Claude de Beauvau. Il fit construire son hôtel particulier à l’emplacement de la Maison de Etuves, c’est à dire les bains publics municipaux de Nancy. Conseiller du Duc, gouverneur du futur Henri II durant sa minorité, son château de Manonville était trop éloigné de la capitale et c’est sûrement la raison qui l’a poussé à faire construire une demeure proche du Palais Ducal. La famille de Beauvau finira par vendre la propriété au Duc de Lorraine.

C’est sous le règne de Charles IV, au XVIIème siècle que le bâtiment va prendre le nom d’Hôtel de Lillebonne. Charles IV avait fait un mariage hasardeux avec sa cousine, plus par intérêt que par amour en fait. Devenu Duc de Lorraine, le manque d’intimité dans leur couple ne laissait pas présager l’arrivée d’un héritier. Ils n’eurent en fait jamais d’enfant. Pourtant, il eut une fille de sa maîtresse, Béatrice de Cussange, à l’occasion d’un épisode de mariage polygame qui a fait scandale à l’époque !

Prénommée Anne, il chercha à la marier. C’est avec le Prince de Lillebonne, cadet de la Maison d’Elbeuf, que le marché se conclut. François de Lorraine, Comte de Lillebonne est un membre de la famille de Guise, branche cadette des Ducs de Lorraine. Ce petit monde régnait sur une partie de la Normandie comprenant Elbeuf, Lillebonne, Tancarville et Harcourt, dont le magnifique château garde des traces de la présence lorraine. Monsieur de Lillebonne, gendre du Duc était proche du pouvoir. Il avait été nommé lieutenant général en Lorraine pour gouverner en l’absence du Duc de Lorraine. Le couple s’installa quelques temps dans l’hôtel qui prit alors le nom d’Hôtel de Lillebonne.

L’hôtel est l’œuvre de Nicolas La Hière (XVIème siècle) qui était architecte du Duc Charles III. La façade principale donne sur la Rue du Cheval Blanc, dans le prolongement de la Rue de la Source. L’édifice a été restauré et a retrouvé les traverses et meneaux qui avaient été supprimés par le passé. La façade est symétrique, dans le style de la Renaissance, fortement inspirée par l’Italie. Les liens sont nombreux entre les Ducs de Lorraine et les familles italiennes. Des architectes italiens sont en effet venus travailler à Nancy au service des Ducs de Lorraine et des filles de la famille ducale ont épousé des princes italiens. Cet hôtel particulier est le parfait exemple de ce pourquoi on qualifie Nancy de « plus méridionale des villes du Nord ».

La richesse de la famille de Beauvau est marquée par la porte d’entrée. Bien qu’assez étroite, elle est délicatement décorée de colonnes ornées de couronnes de feuillages. L’entablement qui accueille le panneau Hôtel Lillebonne M.J.C. Saint-Epvre était certainement orné des armoiries de la famille de Beauvau par le passé. La façade reste toutefois assez sobre. C’est à l’intérieur que toute la richesse des commanditaires se révèle ! L’escalier est richement orné d’entrelacs et de palmettes. Le plafond des paliers reprend ces motifs. Les cours intérieures offrent également des petites surprises architecturales.

Alors, à l’occasion d’une balade en Ville Vieille ou si un événement proposé par la MJC vous intéresse, profitez-en pour visiter l’Hôtel de Lillebonne, véritable pépite de la Renaissance lorraine.

Rédigé par Romain LUNARDI

Guide-conférencier de Nancy Découvertes et passionné d'histoire et de patrimoine pour le Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

3 points
Upvote Downvote

2 Commentaires

Répondre
  1. Intéressant mais demanderait à être intégré dans un projet lui donnant plus de corps, soutenu par des images ou des photos plus nombreuses et plus parlantes, ici l’image n’a de valeur que faiblement décorative et sa qualité est quelconque, la localisation de l’immeuble par deux rues n’est pas suffisante; il reste que l’initiative est intéressante ,mérite d’être poursuivie régulièrement.
    Merci au guide conférencier pour son travail je le retrouverai avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

environnement

Que reste-t-il du G7 de l’environnement à Metz ?

croix gagnee Nancy

Restauration de la Croix Gagnée à Nancy