in ,

Tournage de Programme ARCA au Fort aux Fresques d’Hestroff

Germain Aguesse, Robin Aguesse et Axel Leroy devant le Fort aux Fresques d'Hestroff (Crédits photos : Gaëtan Lamarque)

Deux jeunes frères originaires de Lille, Germain et Robin Aguesse, ont lancé début décembre une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule dans le but de réaliser au Fort aux Fresques d’Hestroff un court-métrage d’une quinzaine de minutes intitulé Programme ARCA. Ils ont en effet trouvé en Lorraine les décors qu’ils recherchaient. Le tournage doit démarrer en mars 2020.

BLE Lorraine : Pouvez-vous nous en dire plus sur votre projet de film ?

Germain Aguesse : « Il s’agit d’un projet de court-métrage imaginé en 2016 et développé depuis mai 2019 que je co-réaliserai avec mon frère Robin. Pour vous décrire en quelques lignes le synopsis : en France, en 1998, à l’aube d’un cataclysme écologique imminent, une unité scientifique met au point un bunker souterrain autosuffisant appelé capsule temporelle.  Son objectif est de stocker et de protéger des espèces végétales indispensables à la survie de l’humanité. Pour assurer cette mission, David Aron, un expert en botanique, sera enfermé dans la capsule temporelle jusqu’à ce que la situation climatique en surface soit stabilisée. Trente ans plus tard, David sort du bunker et fait face à une terrible réalité. Le monde est dévasté, il n’y a plus rien. Contrairement à ce que pense David, sa mission n’est pas terminée.

Gilles Graveleau, connu notamment pour son rôle récurrent dans la série Kaamelott, d’Alexandre Astier interprètera le rôle principal du film. Quelques autres rôles sont encore à distribuer, nous n’avons pas encore bouclé le casting. Le tournage aura lieu du 24 au 31 mars 2020 au Fort aux Fresques d’Hestroff, ainsi qu’à la carrière de Jaumont, au Nord-Ouest de Metz. »

Programme ARCA
Programme ARCA des frères Aguesse sera tourné en mars 2020 au Fort aux Fresques d’Hestroff (Crédits photo : Gaëtan Lamarque)

BLE Lorraine : Pourquoi avez-vous choisi cette thématique de la catastrophe écologique ? Quel message souhaitez-vous porter ?

GA : « L’univers post-apocalyptique nous inspire beaucoup ! Ce genre permet d’aborder des thèmes importants, actuels et préoccupants comme la pollution, le dérèglement climatique ou les catastrophes écologiques qui sont au cœur de notre scénario. Le personnage principal va passer trente ans isolé dans un bunker souterrain. Après avoir découvert ce qu’est devenu le monde, tout va s’accélérer et il se retrouvera engagé dans une course contre la montre, afin de sauver de potentiels survivants. Ce changement radical de rythme va susciter de nouvelles émotions chez le personnage de David. Ainsi, la solitude, le temps et la persévérance sont au centre de l’intrigue. Par les thèmes qu’il aborde et les sujets qu’il traite, Programme ARCA offre un regard et une réflexion sur les dérives actuelles de notre civilisation, ainsi que ses excès qui, dans le scénario, sont très lourds de conséquences. »

BLE Lorraine : Pourquoi avez-vous choisi de tourner au Fort aux Fresques à Hestroff ? Comment avez-vous trouvé ce site ?

Robin Aguesse : « Après avoir écrit le scénario, nous avons commencé à effectuer des recherches de décors. Nous avons visité plusieurs bunkers et blockhaus dans Nord. Mais, malgré la richesse de ces lieux, nous ne trouvions pas LE décor. Nos recherches se sont alors élargies et nous avons trouvé le site du Fort aux Fresques grâce à une vidéo réalisée par le vidéaste et Youtubeur messin Mamytwink. Nous avons eu la chance d’échanger avec plusieurs membres de l’association du Fort aux Fresques qui ont accepté de nous faire visiter les lieux, nous ouvrir toutes les salles et nous montrer les moindres recoins des différents sites qu’ils gèrent. Grâce à eux, nous avons pu trouver tous les décors qu’il nous faut pour le film. Nous les remercions sincèrement pour le temps qu’ils nous ont accordé et pour leur aide exceptionnelle. Nous avons vraiment hâte de tourner le film dans ce lieu extraordinaire ! »

Fort aux Fresques Hestroff
Galerie du Fort aux Fresques d’Hestroff (Crédits photo : Gaëtan Lamarque)

BLE Lorraine : Pourquoi lancez-vous une campagne de financement participatif sur internet ?

RA : Pour notre premier film Le dernier Vermouth, nous avions lancé une campagne de financement participatif sur ulule.com et le montant atteint avait dépassé toutes nos espérances ! Pour ce nouveau film, nous avons de bons partenaires mais faire un film coûte cher. Nous avons alors pensé à lancer une nouvelle campagne, afin de pouvoir réaliser le film dans les meilleures conditions possibles. Si nous parvenons à atteindre notre objectif, nous pourrons tourner le film avec du super matériel, louer une caméra cinéma, créer des effets spéciaux de grande qualité. Aujourd’hui la campagne suit son cours et nous sommes très confiants. Vous trouverez plus d’informations sur le projet et notamment les contreparties exclusives que les contributeurs peuvent obtenir à partir de cinq euros : https://fr.ulule.com/programme-arca/. »

BLE Lorraine : Avez-vous d’autres projets après ce nouveau film ?

GA : « Ce film devrait être terminé au mois de mai 2020. Ensuite nous allons réaliser un court-métrage inspiré de l’univers du jeu-vidéo Warcraft 3 avec notamment le comédien, cosplayeur et créateur Chris Vernel. Mais notre plus grand projet est l’adaptation de notre premier court-métrage en série. Nous comptons développer l’intrigue afin qu’elle tienne dans six à huit épisodes et la proposer à différentes plateformes de vidéo à la demande. Les comédiens Serge Papagalli et Gilles Graveleau (Guethenoc et Roparzh dans Kaamelott), mais aussi Gilles Arbona (H, Le retour de Casanova, La belle Noiseuse) sont plus que partants pour reprendre leurs rôles et aller encore plus loin ! »

Rédigé par Rédaction BLE Lorraine

La Rédaction du Groupe BLE Lorraine, premier média et think tank indépendant de Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

2 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ScreenX

La technologie ScreenX débarque au Kinepolis

vitraux de Jacques Villon Metz

Des vitraux de Jacques Villon à la cathédrale de Metz