in ,

Des fleurs pour la Lorraine

Une quatrième fleur au Concours des Villes et Villages Fleuris pour Lunéville, une troisième pour Dieuze, la Fleur d’Or pour Vittel et Metz qui devient la meilleure grande ville pour la biodiversité. La Lorraine a dernièrement brillé pour son fleurissement, son cadre de vie privilégié et ses actions en faveur de la préservation de l’environnement.

>Lunéville est ainsi dernièrement devenue la quatrième ville de Meurthe-et-Moselle à être labellisée quatre fleurs au Concours des Villes et Villages Fleuris. Il s’agit d’une véritable reconnaissance des efforts réalisés par la cité cavalière en matière d’embellissement du cadre de vie et d’aménagements urbains durables, mais également d’un atout supplémentaire pour le tourisme. Il faut dire qu’avec 2 200 arbres plantés en ville, 300 hectares de forêt communale et plus de 50 000 plantes produites chaque année, Lunéville a la main verte. Non loin de là, dans le Pays du Saulnois, Dieuze a conquis une troisième fleur. La ville fait désormais partie du cerclé très fermé des 23 communes arborant une telle distinction en Moselle.

De son côté, Vittel a vu ses quatre fleurs, que la cité détient depuis 1999, à nouveau confirmées. Mieux, la station thermale des Vosges a obtenu la Fleur d’Or, consécration suprême du fleurissement. Seules neuf villes en France ont reçu cette distinction cette année.

Enfin, Metz s’est vu décerné le titre de meilleure grande ville pour la biodiversité en 2019. Le concours avait cette année pour thème la nature comme source de solution pour lutter contre le réchauffement climatique. Le jury s’est montré enthousiaste à l’idée que la ville s’engage à planter 20 000 arbres d’ici 2030, ainsi qu’aux travaux de renaturation des berges de la Seille menés sur quatre kilomètres. Ces derniers ont permis de recréer la ripisylve le long de la rivière. Constitué de l’ensemble des formations boisées, ce milieu abrite de nombreuses espèces rares en ville. Metz avait également mis en avant l’étude Sésame. Unique en Europe, celle-ci vise à recenser les essences d’arbres résistantes à la canicule et capables d’aider les citadins à mieux faire face aux conséquences du changement climatique. Le programme de végétalisation de Metz avec la plantation de haies et d’arbustes a achevé de convaincre le jury.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

2 points
Upvote Downvote

3 Commentaires

Répondre
  1. Saint-Louis-lès-Bitche a dernièrement décroché une troisième fleur au Concours des Villes et Villages fleuris. La récompense a été annoncée lors des Rencontres lorraines des villes et villages fleuris qui se sont tenues à Saint-Dié-des-Vosges. Labellisée depuis 2013, la commune du Bitcherland ne manque jamais une occasion de valoriser par le fleurissement les particularités de sa vallée industrielle entourée de forêts profondes. Il faut dire que le cadre de vie qu’elle propose s’est considérablement amélioré depuis quelques années. Le jury régional du concours a ainsi particulièrement apprécié la diversité du fleurissement de la cité et les liens créés avec sa célèbre cristallerie. Il a également été séduit par la démarche zéro pesticide dans laquelle la commune s’est engagée à travers notamment son plan de désherbage mécanique ou encore l’entretien écologique de vingt hectares de friches du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord par une quinzaines de vaches rustiques des Highlands. Saint-Louis-lès-Bitche a enfin aménagé un sentier de promenade autour de l’Etang du Moulin. Celui-ci devrait d’ailleurs être prochainement relié au centre du village par un nouveau chemin piétonnier.

  2. Déjà labellisé commune nature par deux libellules sur trois possibles, le bourg de Fleury, dans le Sud messin, a dernièrement décroché une troisième fleur au Concours des Villes et Villages fleuris. Cette distinction vient récompenser les efforts réalisés par le village en matière de développement durable et de préservation de la biodiversité. Fleury, qui se veut être un village jardin, a par exemple décidé de procéder à l’extinction de l’éclairage de la voirie la nuit et pratique une gestion raisonnée de l’espace public. Un hôtel à hirondelles a également été installée à proximité de la Tour Saint-Nicolas. Par ailleurs, les employés communaux n’utilisent plus de produits chimiques depuis de nombreuses années. Le nettoyage s’effectue ainsi à la binette, les déchets verts sont compostés et les branchages sont broyés pour servir de paillage. L’idée est en effet de limiter les arrosages des massifs floraux composés essentiellement de plantes vivaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boulay-Moselle

Boulay se mobilise pour la santé de ses habitants

Saint-Mihiel

La petite cité de caractère de Saint-Mihiel