in ,

Restauration de l’église Saint-Eucaire à Metz

Située à quelques pas de la Porte des Allemands dans le Quartier Outre-Seille, l’église Saint-Eucaire a achevé en 2016 le programme de restauration de ses extérieurs et des vitraux de Laurent-Charles Maréchal. Initié en décembre 2013, celui-ci s’est déroulé en quatre tranches, une par point cardinal. Les façades en pierre de Jaumont enduites à la chaux ont toutes été refaites. Auparavant, de 2008 à 2009, les toitures et les charpentes de l’édifice, qui fait partie des fleurons de l’architecture médiévale de Metz, avaient été entièrement rénovées. Aujourd’hui, la couverture en ardoise, dite à la petite allemande, tout comme les girouettes et les ferronneries, sont une vraie réussite. Et que dire de la petite tour avec ses ornements et sa gargouille gothiques ? Une merveille !

La construction de l’église Saint-Eucaire a commencé au Vème siècle. Classé Monument Historique depuis janvier 1979, l’édifice présente un clocher roman du XIIème siècle. Sa nef et son chœur datent quant à eux du XIVème et du XVème siècle. Le sanctuaire abrite également une relique de Saint Blaise. C’est la raison pour laquelle un pèlerinage traditionnel attire chaque année de nombreux fidèles le 3 février.

Saint-Eucaire présente par ailleurs plusieurs vitraux réalisés au XIXème siècle par Laurent-Charles Maréchal (1801-1887), peintre verrier et chef de file de l’Ecole de Metz. Certaines baies sont ornées de guirlandes florales ou de personnages figurés avec des visages très réalistes. Il s’agit en fait de vitraux photographiques, une des spécialités de Maréchal qui développait des photos sur du verre avec une peinture spéciale, dite grisaille. Certains notables se sont ainsi fait immortaliser par l’artiste. A noter que l’église Notre-Dame de Metz abrite également de magnifiques exemples de cette technique où l’on peut notamment admirer des dentelles et des tissus damassées très détaillés.

L’ensemble des travaux de restauration de l’église Saint-Eucaire de Metz a représenté un investissement de 1,6 millions d’euros. La Ville entend désormais aménager un véritable parvis en agrandissant la cour et en installant des bancs, afin de créer une place de village conviviale. Ce chantier nécessite quant à lui un investissement de 320 000 euros.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

0 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Travaux de rénovation d’urgence de la toiture de l’Opéra-Théâtre de Metz

La vérité sur Jeanne d’Arc, et si tout était faux ?