in

Investissement et diversification chez Pierburg à Basse-Ham

10,6 millions d’euros ont été investis par Pierburg, fabricant de pompes à eau, à huile et à vide de véhicules, entre 2011 et 2015 à Basse-Ham, afin de diversifier la production et d’innover dans la recherche de solutions pour réduire les émissions de CO2.

Pour ce sous-traitant automobile qui appartient au groupe allemand Rheinmetall, lui-même spécialisé dans la mobilité et la sécurité, cet investissement permet également de pérenniser le site dans un secteur de la sous-traitance automobile hyperconcurrentiel. En 2011, l’usine lorraine ne produisait ainsi aucune pompe haut de gamme. Ce créneau représente désormais 30 % des dix millions de pompes fabriquées chaque année. Si ce revirement stratégique a nécessité une montée en compétences des salariés, il a surtout été rendu possible par l’autonomie décisionnelle de Pierburg. L’entreprise dispose même de son propre bureau d’études sur la technologie des pompes à eau qui fait d’ailleurs office de centre de compétence pour l’ensemble du groupe Rheinmetall.

Les investissements consentis ont notamment porté sur une nouvelle ligne de production flexible et évolutive. Baptisée Flexline, elle permet d’assembler des composants électriques et électroniques pour concevoir dix pompes à eau différentes grâce à sept modules robotisés.

A noter que Pierburg, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros en 2015, emploie 340 personnes à Basse-Ham, ainsi que près de 70 intérimaires et 50 apprentis.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Archéologie : le nouveau Centre de Conservation et d’Etude de Lorraine à Metz

Réaménagement de Kiabi : création de 58 emplois au centre-ville de Metz