in

De la charte de Dalstein sous le sceau du Duc de Lorraine

Conservée aux Archives Départementales de la Moselle sous la cote H1724/2, dans une série qui regroupe les documents émanant du clergé régulier, cette très belle charte concerne l’histoire du village de Dalstein et de quelques autres localités situées dans la Vallée de la Canner.

Le texte, écrit dans une belle calligraphie de chancellerie, commence par ces mots : « Je, Ferry, dus de Lorreygne et marchis, fayx cognoyssant a touz ». Les plus téméraires peuvent s’amuser à transcrire la suite du texte. Un texte qui nous apprend que le Prévôt de Kemplich a donné à l’abbaye de Villers-Bettnach cinq sous de cens, payables sur diverses terres situées dans les environs, notamment à Dalstein. Ces rentes sont à percevoir chaque année, à la Saint Martin (le 11 novembre).

Dalstein
La charte de Dalstein avec le sceau du Duc de Lorraine (Crédits photo : Kévin GOEURIOT pour le Groupe BLE Lorraine)

La fin de la charte précise que pour qu’elle soit valide et authentique, le duc y a apposé son « sael », c’est-à-dire son sceau, en la cour de Bouzonville, en l’an « kant li miliaires courroit par mil douz cens quatre vins et sept ans », soit en l’an 1287.

Oui, chers amis, ce parchemin a été écrit en l’an 1287 ! Il nous montre, outre un texte magnifiquement noté à la plume, le sceau ducal de Lorraine. Lequel se présente simplement sous la forme d’une galette de cire frappée d’un écu sur lequel se remarque la bande de gueules chargée des trois alérions. L’un des principaux emblèmes de notre région ! Un symbole, encore un peu balbutiant, mais qui finira par s’imposer comme étant l’emblème même de notre petit pays !

Rédigé par Kévin GOEURIOT

Historien de la Lorraine, écrivain et professeur d’histoire-géographie pour le Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

palais ducal

Résumé de l’Histoire de Lorraine par Henri Etienne

tournois

Livre des tournois de chevalerie du Roi René de Lorraine