in , ,

De la Malgrange à Jarville

Le domaine de La Malgrange aujourd'hui (Crédits photo : Collège-Lycée La Malgrange)

Jarville, la Malgrange. Les Nancéiens connaissent tous. Ce qu’ils savent peut-être moins, c’est l’origine du toponyme. Pourquoi « Malgrange », en effet ?

Il semblerait qu’il faille remonter aux dernières décennies du XVIème siècle pour trouver les premières mentions de « Malgrange » à Jarville. C’est de ce nom qu’on aurait affublé l’une des dépendances du château local, dont la Duchesse Catherine de Bourbon, première épouse du Duc Henri II, avait fait sa résidence principale. Fervente calviniste, celle-ci faisait célébrer le culte protestant dans la grange du château. Chose qui, dans la très catholique Lorraine, choquait profondément les habitants de Jarville, qui se sont donc mis à surnommer la fameuse grange du nom de « Malgrange », ou de « mauvaise grange », voire de « grange du mal ».

En dehors de cette anecdote, Catherine de Bourbon passe presque inaperçue dans l’histoire de Lorraine. Elle meurt en 1604, sans avoir donné de postérité au duché. Quelques années plus tard, Henri II se mariera à Marguerite de Mantoue, de laquelle il aura la princesse Nicole, celle-là même qui règnera conjointement avec le fougueux Charles IV, avant que celui-ci ne l’évince du pouvoir. Mais cela, c’est une autre histoire, de laquelle je tâcherai de vous parler prochainement.

Rédigé par Kévin GOEURIOT

Historien de la Lorraine, écrivain et professeur d’histoire-géographie pour le Groupe BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Passion du Christ Metz

Verrière de la Passion de l’église Saint-Martin de Metz

forêt

Samonios et la porte des mondes dans les Vosges