in , ,

Ouverture du nouveau Musée de la Moselle en 1939-1945 à Hagondange

Le Musée de la Moselle en 1939-1945 a été inauguré à Hagondange (Crédits photo : Ascomémo)

Le nouveau Musée de la Moselle en 1939-1945 a dernièrement été inauguré Rue des Artisans à Hagondange. Il permet de présenter et de conserver les riches collections de l’Association pour la conservation de la mémoire de la Moselle (Ascomémo) dans un écrin de 400 mètres carrés, contre 250 dans le précédant local,  situé près de l’Etang de la Ballastière, qui était devenu exigu et inadapté au fil du temps.

Des milliers d’objets et de documents d’archives, fruit de plus de trente ans de recherches, ont été réunis pour raconter l’histoire de la Moselle durant la Seconde Guerre mondiale à travers une scénographie bien pensée qui retrace la vie de ces Lorrains pendant ces heures troubles. Différents pans y sont ainsi traités, à l’image de l’évacuation de 400 000 Mosellans décidée par le gouvernement français en 1939 ou encore des expulsions ordonnées par les Nazis en 1940.

Musée de la Moselle en 1939-1945
Le Musée de la Moselle en 1939-1945 présente de très riches collections (Crédits photo : Ascomémo)

Consciente du potentiel du musée, la Ville de Hagondange a investi 250 000 euros dans un bâtiment pour le rénover et le mettre à disposition des bénévoles de l’association. Un canon antiaérien Flak 38 y a été installé et constitue l’une des pièces les plus remarquables du musée. Il a été découvert en 1986 dans la forêt d’Amanvillers par l’association Texas Oklahoma. Pesant près d’une tonne, il a nécessité plus de mille heures de travail pour être extrait de la forêt et être restauré. Il y avait d’ailleurs plusieurs canons de ce type dans le secteur pendant la Seconde Guerre mondiale. Il faut dire que les environs constituaient un lieu de passage stratégique. Près de 500 jeunes Malgré-nous de quinze et seize devaient ramener des munitions et utiliser ces canons pour protéger les usines et les voies ferrées de la région des bombardements américains. Ils eurent ensuite pour ordre de s’en servir contre les véhicules et les troupes d’infanterie. Les visiteurs peuvent également découvrir un monument allemand de près de deux mètres de haut qui porte l’inscription du premier prisonnier anglais fait par les Allemands sur le front Ouest.

A noter enfin que le Musée de la Moselle en 1939-1945 est gratuit et ouvert le premier dimanche de chaque mois de 14 heures à 18 heures. Le centre de documentation, composé d’un fonds de 5 000 ouvrages et d’une salle de lecture, est quant à lui accessible tous les mercredis matin de 9 heures à midi.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Grand Ventron

La forêt vosgienne du Grand Ventron inscrite au patrimoine mondial de l’humanité

religion Moselle

Droit Local et religions en Moselle