in , ,

Le Max, canon de Duzey

Un énorme canon français, qui ressemble à celui que les Allemands avaient positionné pendant la Guerre de 1914-1918, a été installé en juillet 2014 dans le Bois de Warphémont, à Duzey, commune située à 25 km au Nord de Verdun. Le canon était auparavant entreposé à la base nautique militaire de Gâvres, près de Lorient. Il s’agit d’un canon de marine de calibre 305 mm de 17 mètres de long fabriqué en 1916, mais qui n’a jamais été utilisé sur un bateau. Beaucoup de ces engins ont été transformés en canons mobiles, la plupart du temps sur rail. Le canon allemand original de Duzey avait quant à lui un calibre de 380 mm et une portée de 47 km. Il pesait environ 110 tonnes. Il était dénommé « Max » et était installé dans un encuvement en forme d’amphithéâtre, ce qui lui offrait un champ de tir à 160°.

Le Max tira son premier obus sur Verdun le 1er octobre 1915 à 15h30. Le projectile de 750 kg fut expédié à près d’un kilomètre par seconde par une charge de 120 kilos de poudre. Il mit trente secondes pour atteindre la ville. Ce jour-là, Verdun fut bombardé de seize obus. Le 21 février 1916, à 4h15 du matin, le premier obus annonçant l’offensive allemande sur Verdun fut également tiré de Duzey. Le Max fut utilisé durant toute la Bataille de Verdun. Il fut ensuite démonté en janvier 1917 pour être installé sur un socle de pierre spécialement conçu pour lui après avoir été acheminé par un camion tractant une remorque de dix essieux. Il faut dire que les Allemands avaient entre temps positionné deux autres canons de 380 mm non loin de là, à Muzeray et à Loison.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Qu'est ce que vous en pensez ?

0 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plonger dans le passé avec Trésor d’Histoires !

Travaux de rénovation d’urgence de la toiture de l’Opéra-Théâtre de Metz